Port de Marseille : des passagers vers l’Algérie bloqués par des grévistes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Des passagers en partance vers l'Algérie sont bloqués dans le port de Marseille.
France 2
Article rédigé par
T.Souman, A.Lépinay, F.Ventura - France 2
France Télévisions
Jeudi 16 mars, à Marseille (Bouches-du-Rhône), des passagers en partance pour l’Algérie sont bloqués depuis deux jours. Des syndicalistes mènent, en effet, une opération "ports morts" afin de s’opposer à la réforme des retraites.

Jeudi 16 mars, à Marseille (Bouches-du-Rhône), des passagers pour l’Algérie ont vu leur traversée en bateau perturbée par la grève. Depuis deux jours, ils vivent et dorment dans leur voiture. Plusieurs dizaines de personnes qui se sentent abandonnées. "À mon âge, je vis dehors. Ils ne nous ont donné absolument rien du tout, aucune information pour nous rassurer", regrette une femme. La compagnie, Corsica Linea leur a proposé un remboursement ou de prendre en charge l’hôtel à hauteur de 80 euros par personne. Mais, certains passagers refusent d’avancer les frais ou de s’éloigner de leur véhicule chargé de bagages. 

"Une traversée dans les plus brefs délais"

"On a des familles en Algérie, on les voit trois semaines dans l’année. Ce n’est pas possible de chambouler tout ça et prévoir une autre traversée d’ici un mois [minimum]. Ce qu’on demande, c’est d’avoir une traversée dans les plus brefs délais", exige un homme. Pour l’heure, la compagnie ne sait pas si un bateau pourra les emmener à Alger dans les prochains jours, car l’opération "ports morts", contre la réforme des retraites, se poursuit à Marseille. Les grévistes empêchent toute entrée ou sortie de marchandises. Un mouvement social qui pourrait durer, même si la réforme est adoptée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.