Cet article date de plus de sept ans.

Le gouvernement propose de compenser le report de la revalorisation des retraites

Pour répondre à l'inquiétude des retraités modestes, Marisol Touraine annonce la revalorisation du minimum vieillesse et de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, le 22 octobre 2013, à l'Assemblée nationale, à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

La revalorisation annuelle des retraites n'aura pas lieu comme d'habitude au 1er avril, mais au 1er octobre. Cette mesure doit permettre de réaliser une économie de 800 millions d'euros à la Sécurité sociale en 2014. Mais comment faire en sorte que ce report ne pénalise pas les bénéficiaires les plus modestes ?

Face aux mécontentements que provoque ce report, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a présenté dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 novembre, deux mesures compensatoires à la veille du vote, prévu mardi après-midi à l'Assemblée, du projet de loi de réforme des retraites

Francetv info détaille les différents aménagement prévu dans ce texte afin de préserver les retraités les plus en difficulté :

Le texte initial : les titulaires du minimum vieillesse exempts

Le report de la revalorisation annuelle des pensions a été acté par le vote le 12 octobre de l'article 4 du projet de loi sur la réforme des retraites. Ce dernier repousse la revalorisation annuelle des retraites du 1er avril au 1er octobre, mais exempte les titulaires du minimum vieillesse. 

Selon un rapport du Sénat, daté de 2012, 576 271 personnes percevaient le minimum vieillesse au 31 décembre 2010 : près des trois quarts (433 235) percevaient l’l’allocation supplémentaire du minimum vieillesse (ASV), aujourd'hui supprimée, et 143 036 étant titulaires de sa remplaçante, l'Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). 

La première compensation : aide à l'accès d'une complémentaire santé

La première mesure annoncée dans la soirée par Marisol Touraine concerne l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS). Cette dernière s'adresse aux personnes dont les ressources mensuelles sont comprises entre 770 euros et 967 euros.

Elle sera revalorisée d'une cinquantaine d'euros pour les plus de 60 ans.

La deuxième compensation : le minimum revalorisé

L'autre mesure consiste en une double revalorisation du minimum vieillesse durant l'année 2014. Dans le détail, le minimum vieillesse, qui s'élève à 787 euros mensuels, sera revalorisé à la fois au 1er avril et au 1er octobre d'un montant correspondant à l'inflation.

Du coup, "les ressources garanties aux Français les plus âgés passeront au-dessus de 800 euros", précise l'entourage de Marisol Touraine.

Le gouvernement avait décidé, jeudi 21 novembre, de recourir au vote bloqué sur l'ensemble du projet de loi de réforme des retraites. L'objectif était de passer outre l'opposition de nombreux députés de gauche au report de six mois de la revalorisation annuelle des pensions. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.