"Je vais faire un peu au jour le jour" : les parents d'élèves s'organisent face à la nouvelle journée de grève prévue mardi

Les familles anticipent déjà la prochaine journée de grève de mardi. De nombreux établissements scolaires pourraient de nouveau être fermés.

Ecole élémentaire dans le 15e arrondissement de Paris. Illustration
Ecole élémentaire dans le 15e arrondissement de Paris. Illustration (PHILIPPE LAVIEILLE / MAXPPP)

En cette veille de week-end, une seule question dans la bouche des parents à la sortie de l'école du 19e arrondissement de Paris : "Je ne sais pas s'il y a encore école ou pas." Les syndicats ont appelé à une nouvelle journée d’action interprofessionnelle mardi 10 décembre 2019 pour protester contre la réforme des retraites. Comme pour le jeudi 5 décembre, cela pourrait notamment toucher de nombreux établissements scolaires.

"Mardi, il n'y a pas classe pour nous", ont d'ores et déjà annoncé des enfants à la sortie des cours. Des parents s'en inquiètent, mais d'autres ont déjà anticipé.

Soit je télétravaille, soit je modifie une partie de mon emploi du temps, soit la belle-mère ou alors du copinage.Une mère de familleà franceinfo

Et puis il y a les parents qui vont improviser : "J’avoue que je vais faire un peu au jour le jour, je vais voir comment je fais. Comme avec son père on a des professions un peu libérales, on va essayer de s'arranger."

La mairie tente de tenir les parents informés. "J'ai reçu un sms de la mairie qui nous dit 'attention ça pourrait être prolongé jusqu'à mardi et même plus tard'", décrit un père de famille, qui ajoute : "Tant que le gouvernement ne fait pas marche arrière, c’est parti pour durer."

"J’ai plein d’activités"

Il faudra donc s'organiser, mais ça ne gêne pas tout le monde. "Je comprends tout à fait leur motivation, je les soutiens (...) c'est légitime comme mobilisation", affirme un parent d’élève.

"Soit je fais de la flûte, soit je fais mes devoirs, soit je fais mon solfège. En fait, j’ai plein d’activités", énumère une élève, qui décrit ses occupations les jours de grèves. "Moi, je glande", clame un autre. La journée s'annonce moins compliquée pour les enfants : à chacun son programme.

Comment les parents d'élèves s'organisent-ils face à la prochaine grève de mardi ?
--'--
--'--