Grève : les blocages se multiplient contre la réforme des retraites

Deux jours avant la présentation du projet de réforme des retraites en conseil des ministres, la CGT multiplie les actions coup-de-poing. Philippe Martinez soutient ses militants responsables de coupures d'électricité sauvages.

France 3

Des égoutiers qui déposent leurs uniformes de travail devant le ministère de l'Économie à Paris, la plus grosse centrale hydro-électrique de France partiellement à l'arrêt dans l'Isère, des ports bloqués comme à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Grutiers, marins et dockers empêchent toute marchandise d'entrer et de sortir.

Journée de manifestation nationale vendredi

Blocages, coupures de courant... Des méthodes contestées que le patron de la CGT est venu défendre sur le piquet de grève de la centrale nucléaire de Gravelines, dans le Nord. Il soutient les militants interpellés suite à ces actions. "La conception de la négociation et de la discussion avec un mouvement de grève, c'est les gardes à vue, je crois que ça, c'est jeter de l'huile sur le feu", a déclaré Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Au Sénat, mercredi 22 janvier, le Premier ministre Édouard Philippe a de nouveau condamné ces actions qu'il juge dangereuses. Mais la CGT appelle à intensifier le bras de fer jusqu'à la journée de manifestation nationale vendredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'accès au port de Marseille bloqué lors d\'une manifestation, le 9 janvier 2020.
L'accès au port de Marseille bloqué lors d'une manifestation, le 9 janvier 2020. (GERARD JULIEN / AFP)