Grève du 9 décembre : record d'embouteillages en Île-de-France

Près du boulevard périphérique, porte d'Orléans à Paris, la journaliste de France Télévisions Peggy Mauger fait le point sur le trafic en Île-de-France.

france 3

Lundi 9 décembre, en fin de journée, le périphérique sud de Paris est toujours saturé. D'après la journaliste Peggy Mauger, même si la situation est à l'amélioration, "il faut toujours compter une heure de retard sur les trajets habituels". Des difficultés sont à prévoir sur les grands axes, comme sur l'autoroute A4 pour rejoindre le sud-est de Paris.

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

Les automobilistes ont pris leur disposition en fin de journée

"Au moment où je vous parle, on ne recense plus que 170 km de bouchons en Île-de-France", ajoute-t-elle. Les embouteillages diminuent, car à 17h30, il y avait 450 km de bouchons cumulés. "Les automobilistes ont pris leur disposition pour ne pas rentrer trop tard chez eux", précise Peggy Mauger. Une nette amélioration du trafic par rapport à lundi matin, avec un record de 631 km d'embouteillages cumulés à 8h30. Le record historique date de février 2018, lors d'un épisode neigeux, où 739 km d'embouteillages avait été calculé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouchons sur le périphérique parisien, le 7 novembre 2017.
Des bouchons sur le périphérique parisien, le 7 novembre 2017. (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)