Grève du 8 décembre : derniers arbitrages pour l'exécutif avant une semaine cruciale

Pour tenter de mettre fin à la grève, l'exécutif multiplie les réunions de travail. 

Des manifestants contre la réforme des retraites à Rennes (Ille-et-Vilaine), jeudi 5 décembre 2019.
Des manifestants contre la réforme des retraites à Rennes (Ille-et-Vilaine), jeudi 5 décembre 2019. (JEAN CLAUDE MOSCHETTI / REA)
Ce qu'il faut savoir

Consultations à Matignon et réunion à l'Élysée, bataille de communication : l'exécutif est à la manœuvre pour tenter de préserver sa réforme des retraites, menacée par un mouvement social qui paralyse presque totalement les transports publics, particulièrement en Ile-de-France. Tout le week-end, des consultations ont eu lieu à Matignon. Dimanche soir, Emmanuel Macron et Edouard Philippe réunissent à l'Elysée les ministres concernés par cet épineux dossier. Suivez les dernières informations en direct avec franceinfo.

Réunions à Matignon et l'Elysée. Des consultations ont eu lieu samedi et dimanche à Matignon entre le chef de gouvernement, Edouard Philippe, et plusieurs ministres (notamment Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités, Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, ou Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports). Dimanche soir, Emmanuel Macron et Edouard Philippe réunissent à nouveau tous ces acteurs à l'Elysée pour des derniers arbitrages.

Les Français seront "les perdants", selon Bruno Le Maire. D'après le ministre de l'Economie, la CGT "défend ses troupes plus que les Français". Interrogé sur les conséquences de la grève à l'approche des fêtes de fin d'année, le ministre de l'Economie a assuré que le gouvernement ne laisserait "pas tomber les commerçants", sans pour autant préciser les moyens de ce soutien. 

Le gouvernement "dans la diversion", selon la CGT.  "On défend tous les Français parce que ce projet de loi concerne tous les Français. Et Bruno Le Maire, j'espère, a regardé la télévision, a écouté la radio. Il a dû entendre ou voir que jeudi dernier, il s'est passé quelque chose et c'étaient pas des privilégiés, c'était le monde du travail qui était dans la rue", a fait valoir Philippe Martinez sur franceinfo, en écho à la mobilisation de plus de 800 000 manifestants le 5 décembre.

Circulation "dangereuse" lundi. La SNCF a recommandé aux usagers d'éviter les Transilien lundi, l'affluence attendue dans les gares d'Ile-de-France s'annonçant "très dangereuse". Même ton alarmant à la RATP, qui a invité "tous les voyageurs qui en ont la possibilité à différer leurs déplacements", compte tenu du "fort risque de saturation du réseau" après le week-end.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

Décryptage. Pourquoi le projet coince auprès d'une majorité de Français

Explication. Cinq questions sur la très discutée "clause du grand-père"

 Analyse. Pourquoi les enseignants se mobilisent-ils massivement ?

Vrai ou fake. Les régimes spéciaux ne concernent-ils que 3% des actifs ?

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

23h00 : Il est 23 heures, voici les titres de ce dimanche soir :

• Le trafic SNCF et RATP sera de nouveau extrêmement perturbé demain dans les transports. Dix lignes de métro seront fermées. Retrouvez toutes les prévisions dans notre article.

• Soulagement à Mayotte. Le préfet du département a levé l'alerte rouge après le passage du cyclone Belna à 100 km au large de l'île.

• Légère embellie.Le compteur de la 33e édition du Téléthon a atteint 74,6 millions d'euros. Il s'agit d'une hausse par rapport à l'édition 2018 : le compteur affichait quelque 69,3 millions d'euros de promesses de dons.

Victoire de Marseille face à Bordeaux (3-1) au stade Vélodrome en clôture de la 17e journée de Ligue 1.

22h04 : Après un week-end marqué par un trafic quasi-nul dans les transports publics, comment allez-vous vous déplacer demain ? Franceinfo fait le point réseau par réseau, sur la situation.



(MAXPPP)

21h31 : A l'aube d'une semaine cruciale, l'exécutif souhaite que la majorité parle d'une seule voix sur le dossier de la réforme des retraites. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont convié les ministres les plus concernés par la réforme des retraites et les dirigeants de la majorité à un "déjeuner de calage" demain à l'Elysée, a appris franceinfo de l'entourage du président.

20h00 : Il est 20 heures, voici les titres :

• Le trafic SNCF et RATP sera de nouveau extrêmement perturbé demain dans les transports. Dix lignes de métro seront fermées. Suivez la situation dans notre direct.

• Mayotte sera-t-elle épargnée par le cyclone Belna ? Selon le préfet, le cyclone commence à plonger vers le sud, ce qui l'écarterait légèrement de l'île. Suivez la situation dans notre direct.

• Légère embellie.Le compteur de la 33e édition du Téléthon a atteint 74,6 millions d'euros. Il s'agit d'une hausse par rapport à l'édition 2018 : le compteur affichait quelque 69,3 millions d'euros de promesses de dons.

• Vent, pluie et neige... Le temps sera très agité demain sur l'Hexagone.

19h54 : Adrien Quatennens, le coordinateur de La France insoumise, a estimé que le seul objectif de la mobilisation contre la réforme des retraites devait être son "retrait". "Il faut rester sur cet objectif pour ne pas diluer les mots d'ordre", a plaidé sur LCI le député du Nord, selon qui "ce gouvernement (...) s'honorerait de retirer cette réforme parce qu'on peut faire autre chose".

19h24 : En plein mouvement social contre la réforme des retraites à la RATP, un conducteur de tramway non gréviste a été violemment insulté alors qu'il tentait de dégager sa voie, rapporte Le Parisien. L'incident a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux.

18h46 : Invitée d'Europe 1, Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, assure que les enseignants sont déterminés à "poursuivre le mouvement" contre le projet de réforme des retraites, alors qu'une nouvelle journée de mobilisation est prévue mardi.

19h37 : Bonjour @Jluc, la liaison France-Suisse sera extrêmement perturbée demain avec deux trains sur dix (deux allers-retours Paris-Bâle), selon la SNCF.

17h53 : Bonjour Avez-vous une prévision pour les tgv Lyria entre Dijon et la Suisse ?

19h32 : Le trafic des métros, RER, bus et tramways sera de nouveau extrêmement perturbé demain, annonce la RATP.

19h30 : Les véhicules pratiquant le covoiturage seront autorisés demain à circuler sur les voies de bus et de taxis des "grands axes qui arrivent à Paris", alors que les transports publics devraient rester très perturbés en raison du mouvement de grève contre la réforme des retraites, a annoncé la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne. A lire ici.



(MAXPPP)

19h28 : Pour demain, "il y aura 15 à 20% du trafic assuré et beaucoup plus de monde, il y a un risque de saturation", met en garde la porte-parole du groupe SNCF

16h21 : Bonjour , nous connaîtrons les prévisions définitives pour demain à 17 heures. Nous suivrons cela dans le live bien sûr.

16h21 : Bonjour,A quelle heure seront données les prévisions de trafic pour demain ?

19h25 : Faisons un nouveau rappel des principaux titres :

• Une partie du gouvernement se retrouve tout à l'heure pour une nouvelle réunion de travail à l'Elysée. L'exécutif a poursuivi les rencontres et les consultations tout le week-end pour peaufiner sa copie avant la présentation de la réforme des retraites prévue mercredi. Aujourd'hui, le gouvernement et les syndicats s'accusent mutuellement de refuser toute négociation. Suivez la situation dans notre direct.

• Mayotte est placée en alerte rouge cyclonique avant le passage du cyclone Belna. Il doit passer au plus près de l'île vers 19 heures (17 heures en métropole). Le préfet de Mayotte a pris un arrêté de mise à l'abri des populations les plus exposées, alors que l'aéroport a fermé. Suivez la situation dans notre direct.

• Légère embellie.Le compteur de la 33e édition du Téléthon a atteint 74,6 millions d'euros. Il s'agit d'une hausse par rapport à l'édition 2018 : le compteur affichait quelque 69,3 millions d'euros de promesses de dons.

• Quelque 800 000 personnes ont manifesté dans les rues de Hong Kong, aujourd'hui, affirme Eric Lai, du Front civique des droits de l'homme (CHRF). Ce chiffre est le plus élevé depuis le début des protestations dans le territoire, en juin dernier.

19h23 : Les transports risquent d'être encore fortement perturbés demain. En conséquence, et pour faire face aux nombreux bouchons sur les routes, les véhicules pratiquant le covoiturage seront autorisées à circuler sur les voies de bus et de taxis des "grands axes qui arrivent à Paris", indique Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire. Les axes concernés sont "l'A1, l'A6A, l'A10 et l'A12", détaille le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari.

15h30 : "Il faut sortir de cette radicalité et prendre le temps de la concertation et de la négociation aussi." Pierre Ferracci, président du groupe Alpha, cabinet spécialisé dans les relations sociales et qui conseille les représentants des salariés, estime auprès de franceinfo que la réforme des retraites est "très mal préparée, avec une dose d'amateurisme très imposante de la part de l'exécutif".

19h17 : Petite pause dans ce direct pour s'attarder sur les contenus les plus consultés en ce moment sur franceinfo.fr :

• Notre article sur l'aventurier Mike Horn, en perdition lors de son expédition sur la banquise arctique, qui a été sauvé.

• L'article dans lequel nous détaillons les points sur lesquels le gouvernement pourrait lâcher du lest sur sa réforme des retraites, pour contenir la contestation.

• Notre article expliquant s'il est possible (ou non) de soigner la dépression avec de l'aspirine.

14h15 : A quoi s'attendre demain dans les transports en commun ? Les prévisions de la SNCF et de la RATP doivent être communiquées tout à l'heure mais Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, prédit "un trafic très réduit", de l'ordre de la situation de vendredi.

19h14 : Il est 14 heures, voici un nouveau rappel des principaux titres :

• Le bras de fer semble parti pour durer entre l'exécutif et les syndicats. "C'est le gouvernement qui choisit la confrontation et l'affrontement", estime Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. D'après Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, le syndicat "défend ses troupes plus que les Français". Suivez la situation dans notre direct.

• Mayotte est placée en alerte rouge cyclonique avant le passage du cyclone Belna. Le préfet de Mayotte a pris un arrêté de mise à l'abri des populations les plus exposées, alors que l'aéroport a fermé. Suivez la situation dans notre direct.

• Légère embellie.Le compteur de la 33e édition du Téléthon a atteint 74,6 millions d'euros. Il s'agit d'une hausse par rapport à l'édition 2018 : le compteur affichait quelque 69,3 millions d'euros de promesses de dons.

• L'aventurier Mike Horn, en perdition lors de son expédition sur la banquise arctique, a été sauvé. Nous ignorons encore son état de santé.

19h12 : Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, souhaite que le gouvernement fasse preuve de fermeté. "Je vous le dis très clairement – et le gouvernement ne l'est pas : en 2030, si vous n'avez pas deux années d'activité en plus, on ne pourra pas payer les retraites de tout le monde, les pensions baisseront immanquablement et je ne le veux pas", a-t-il déclaré sur BFMTV.

14h08 : "Je n'ai jamais caché qu'il faudra travailler plus longtemps", a affirmé Bruno Le Maire tout à l'heure sur France 3. Il a aussi affirmé qu'il souhaitait qu'il y ait des garanties dans la loi pour que le futur point de retraite ne baisse pas.

(FRANCE 3)

13h14 : Monsieur Le Maire soyez ferme dans un gant de velours ! Il faut que cette réforme se fasse pour que nos jeunes puissent prétendre à une retraite ! Courage à vous et au gouvernement ça fait 40 ans que cette réforme doit être faite.

13h14 : Moins de droits, moin de services publics, moins de traitementCreuser les inégalités n'est pas un projet progressisteOn pourrait tellement faire plus juste, encore faudrait-il vouloir le meilleur pour les moins favorisés.

13h14 : Cette grève empêche de travailler des gens qui produisent de la richesse qui va à la redistribution via impôts et charges sociales, commerçants, salariés du privé, petites entreprises !

13h14 : Le gouvernement continue dans sa tentative de discrédit du mouvement. Ce n'est pas une surprise.

13h14 : Dans les commentaires, vous êtes très nombreux à réagir aux propos du gouvernement et des leaders syndicaux. Vous êtes profondément divisés.

13h02 : Philippe Martinez répond à Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie a estimé, tout à l'heure, sur France 3, que le secrétaire général défendait davantage ses troupes que les Français. Le syndicaliste fait valoir le nombre important de manifestants dans la rue jeudi dernier : entre 800 000 et 1,6 million de personnes ont battu le pavé.

19h09 : "Je ne négocierai pas la mise en œuvre de ce que je qualifie de 'monstre', un danger pour les retraites de demain."


"Il faut arrêter avec ça, on laisse tomber les mauvaises idées, on revient au point de départ, sans préalable. C'est la sagesse", estime sur BFMTV Yves Veyrier.

12h43 : Philippe Martinez dénonce sur franceinfo le mépris du chef de l'Etat et du Premier ministre. "Ce qu'on peut saluer en Jean-Paul Delevoye, c'est qu'il sait ce que c'est les syndicats. Et quand on se parle, il y a du respect. C'est ce qui manque chez monsieur Macron et monsieur Phillippe."


12h34 : "La réforme que nous mettons en place, elle est juste", assène une nouvelle fois Bruno Le Maire. "Il faut travailler plus longtemps. L'équilibre de notre système de retraite en dépend", affirme-t-il.

19h07 : Le gouvernement fait bloc et affiche la même détermination que le Premier ministre, Edouard Philippe. "Nous sommes déterminés à mener à bien cette réforme, elle est essentielle", lance Elisabeth Borne.

12h28 : "L'objectif, ce n'est pas que cette grève dure", assure la ministre de la Transition écologique et solidaire, sur RTL.

19h07 : Interrogé sur les conséquences de la grève pour les commerçants, le ministre de l'Economie affirme : "Nous ne laisserons pas tomber les commerçants". Sans pour autant préciser les modalités de ce soutien.

(FRANCE 3)

12h18 : Pour Bruno Le Maire, si le bras de fer dure entre le gouvernement et les syndicats, ce sont les Français qui vont être "les perdants". D'après lui, la CGT "défend ses troupes plus que les Français". Regardez dans notre direct son interview sur France 3.

(FRANCE 3)

12h15 : Le ministre de l'Economie assène les mêmes éléments de langage qu'en début de semaine. Des éléments de langage distillés par d'autres ministres.

(FRANCEINFO)

19h06 : Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, est, lui, l'invité de l'émission "Dimanche en politique", sur France 3. Le système actuel des retraites est "injuste", répète-t-il. Il invite Philippe Martinez à sortir du bras de fer et souhaite qu'il engage "le dialogue".



(FRANCE 3)

12h13 : "On a le meilleur système [de retraites] au monde", martèle Philippe Martinez. Pour lui, "c'est le gouvernement qui choisit la confrontation et l'affrontement".

12h07 : Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est l'invité de franceinfo. "Quand on a un tel niveau de mécontentement, on réfléchit et on se dit 'la réforme, c'est pas la bonne'", déclare-t-il. Regardez son interview en direct par ici.



(FRANCEINFO)

19h00 : Le gouvernement a besoin "de rassurer sur les fondamentaux" de cette réforme, selon Emmanuelle Wargon. La secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, était ce matin l'invitée de franceinfo. Elle a tenté, elle aussi, de se montrer rassurante.

(FRANCEINFO / DAILYMOTION)

18h59 : A la mi-journée, faisons un nouveau rappel des principaux titres :

• Le bras de fer est enclenché. Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, se disent tous les deux déterminés. Toutefois, le gouvernement pourrait lâcher du lest sur certains points de sa réforme des retraites. Nous les listons dans cet article. Emmanuel Macron réunit ce soir, à l'Elysée, le chef du gouvernement et les ministres concernés pour une "réunion de travail".

• Le compteur de la 33e édition du Téléthon a atteint 74,6 millions d'euros. Il s'agit d'une hausse par rapport à l'édition 2018 : le compteur affichait quelque 69,3 millions d'euros de promesses de dons l'an passé.

• Mayotte est placée en alerte rouge cyclonique avant le passage du cyclone Belna. Le préfet de Mayotte a pris un arrêté de mise à l'abri des populations les plus exposées, alors que l'aéroport a fermé.

• L'aventurier Mike Horn, en perdition lors de son expédition sur la banquise arctique, a été sauvé.

11h52 : "Il y a une brutalité dans cette idée 'je réforme, je réforme, je réforme'."

Martine Aubry dénonce la méthode du gouvernement. "La réforme des retraites est très représentative de ce que font le président de la République et le gouvernement actuellement", déclare la maire de Lille, invitée de l'émission "Dimanche en politique" diffusée sur France 3 Nord/Pas-de-Calais et France Bleu Nord.

10h48 : Eric Woerth, député LR et ancien ministre du Budget, estime que le gouvernement n'"explique pas" aux Français sa réforme des retraites. Il juge également qu'elle est menée de façon hasardeuse. "Cette réforme des retraites est inutilement stressante. Il y avait des choses précises à faire, d’autres ne servent à rien. Mais je suis très étonné par la méthode du gouvernement qui est de ne pas avoir de méthode", dit-il au micro d'Europe 1.

09h57 : Même thème mais autre interrogation pour Le Parisien / Aujourd'hui en France : "Emmanuel Macron peut-il encore réformer ?" "C'est un peu l'épreuve du feu. S'il arrive à la présidentielle en ayant raté sa réforme des retraites, les candidats de droite auront des arguments pour ne pas le louper", confie un intime du chef de l'Etat au quotidien.

09h54 : Qu'allez-vous trouver ce matin chez votre marchand de journaux ? Le Journal du Dimanche met en une Philippe Martinez et Emmanuel Macron et pose cette question : "Qui va céder ?" Une question à laquelle il est difficile de répondre car le secrétaire général de la CGT se montre tout aussi déterminé que l'exécutif.

09h45 : Bonjour @anonyme. J'emprunte habituellement deux lignes de métro pour venir travailler. Mais aujourd'hui, à Paris, seules les lignes automatiques, la 1 et la 14, circulent. Elles ne sont pas sur mon trajet. J'ai donc pris le tramway : la circulation sur les lignes de tram est perturbée... mais des trams roulent malgré tout. Pour être totalement transparent avec vous, j'ai emprunté deux tramways différents et mon trajet a duré 1h40 au total. Habituellement, il fait environ 50 minutes.

09h39 : Bonjour. Comment êtes vous venu travailler ? Vélo, pieds, taxi..?