Grève du 17 décembre : la CGT Énergie revendique des coupures d'électricité volontaires

Pour faire pression sur le gouvernement, certains grévistes CGT Énergie assument des actions ciblées de coupures d'électricité. Les précisions du journaliste Hugo Puffeney, en duplex depuis le siège d'EDF, à Paris.

france 3

Des dizaines de milliers de foyers ont été privés d'électricité, mardi 17 décembre au matin, dans plusieurs régions. En cause, des actions ciblées de coupures d'électricité menées par des employés grévistes d'EDF syndiqués CGT Énergie. "Cela a commencé peu après minuit en Gironde, la nuit dernière, avec une coupure d'électricité d'une demi-heure. Puis, cela s'est reproduit dans la région lyonnaise (Rhône) et à Nantes (Loire-Atlantique) mardi après-midi. En tout, 127 000 foyers ont été touchés par des coupures d'électricité volontaires menées par la CGT Énergie", indique le journaliste Hugo Puffeney.

"Pas des actions menées au hasard"

"Ils revendiquent une quarantaine d'actions similaires depuis le 5 décembre et le début du mouvement. Elles visent des objectifs symboliques comme les préfectures et les permanences d'élus de La République en marche, mais aussi des centres commerciaux et des multinationales comme Amazon. 'Ce ne sont pas des actions menées au hasard', assurent-ils. De leur côté, RTE et Enedis, qui gèrent notre réseau électrique, condamnent des actes de malveillance. Ils vont mettre en place des sanctions et vont porter plainte. Pas de quoi dissuader la CGT, qui promet que ces actions coup-de-poing vont se poursuivre tant que ce projet de réforme des retraites ne sera pas retiré par le gouvernement", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
La CGT de RTE a revendiqué des coupures d\'électricité volontaires en Gironde et à Lyon, le 17 décembre 2019. (Photo d\'illustration)
La CGT de RTE a revendiqué des coupures d'électricité volontaires en Gironde et à Lyon, le 17 décembre 2019. (Photo d'illustration) (MICHAL FLUDRA / NURPHOTO / AFP)