Grève contre la réforme des retraites : vers une radicalisation du mouvement

Vendredi 17 janvier, une centaine de manifestants ont empêché les visiteurs de se rendre au Musée du Louvre, à Paris. Une action qui a provoqué la colère de nombreux touristes.

france 2

La colère des touristes est palpable. Vendredi 17 janvier, des opposants à la réforme des retraites ont bloqué l'accès au Musée du Louvre, à Paris. "De fait, le nombre de grévistes diminue, le mouvement semble s'essouffler et ceux qui restent en grève cherchent à rebondir par des actions coup-de-poing", rapporte le journaliste Jean-Baptiste Marteau depuis la pyramide du Louvre. Faute d'avoir obtenu le retrait de la réforme, les manifestants se radicalisent et réinventent la mobilisation.

"Moins ils seront nombreux, plus ils seront violents"

"Moins ils seront nombreux, plus ils seront violents", confiait un leader syndical à Jean-Baptiste Marteau. Le gouvernement craint une multiplication de ces actions, une radicalisation à l'image du mouvement des "gilets jaunes". "Un climat alimenté par plusieurs déclarations, politiques et syndicales, qui semblent d'ailleurs légitimer les actions radicales et la violence", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants contre le projet de réforme des retraites, à Paris, jeudi 16 janvier 2020. 
Des manifestants contre le projet de réforme des retraites, à Paris, jeudi 16 janvier 2020.  (NOEMIE COISSAC / HANS LUCAS / AFP)