Cet article date de plus d'un an.

Dette : cinq questions sur l'abaissement de la note de la France à AA- par l'agence Fitch

Dans sa dernière note d'analyse, l'agence de notation Fitch estime que les tensions sociales liées à la réforme des retraites compliqueront l'assainissement des comptes publics.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min
L'agence Fitch à Paris, le 8 août 2021. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Une dégradation qui a dû faire grincer les dents à Bercy. L'agence de notation Fitch a abaissé d'un cran la note de la France de AA à AA-, avec perspective stable, vendredi 28 avril. L'agence motive sa décision par l'aggravation de la dette et du déficit budgétaire, mais aussi par les tensions sociales autour de la réforme des retraites. Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, regrette cette "appréciation pessimiste", estimant que Fitch "sous-évalue les conséquences des réformes" mises en œuvre par le gouvernement. Franceinfo vous explique cette décision, ses raisons et ses effets.

1 Qu'est-ce qu'une agence de notation ?

Les agences de notation sont des entreprises privées du secteur financier, qui évaluent le risque de solvabilité d'une entreprise, d'un Etat, d'une collectivité locale ou d'une opération financière. Pour cela, elles établissent des scénarios prévisionnels afin de mesurer la capacité d'une entité qui emprunte de l'argent à rembourser sa dette.

Les trois principales agences sont Moody's, Fitch et Standard & Poor's. Chacune opère selon son propre système de notation et ses propres critères, mais d'une manière générale, plus la note est élevée, plus le risque est faible. La note AAA signale une très bonne solvabilité, BBB une solvabilité moyenne, CCC un risque très important de non-remboursement. La note D signifie que l'emprunteur est en faillite.

2 Que signifie la note AA- délivrée par Fitch ?

Dans son avis (en anglais), l'agence Fitch indique que sa note porte sur la dette à long terme de la France, à savoir les emprunts souverains que l'Etat français peut contracter sur les marchés financiers. La note AA- correspond au cran le plus bas attribué à de la dette dite de "haute qualité", c'est-à-dire à très faible de risque de défaut de paiement, précise Fitch dans son document de référence (PDF en anglais). En d'autres termes, malgré la dégradation de sa note, la dette française est toujours considérée comme sûre.

En outre, à l'heure actuelle, les agences S&P (AA avec perspective négative) et Moody's (Aa2, perspective stable) attribuent toutes deux la troisième meilleure note possible à la France. La première doit actualiser sa notation le 2 juin.

3Pourquoi la France a vu sa note abaissée ?

L'agence Fitch avance des critères économiques, comme l'importance du déficit de l'Etat (5% du PIB en 2023) et une croissance atone (0,8% prévu en 2023, selon Fitch). Le niveau d'endettement de la France (près de 111,6% du PIB fin 2022), est aussi le plus élevé des pays reçu une note AA, relève Fitch. Ceci alors que la charge de la dette, c'est-à-dire les intérêts payés pour les emprunts, a augmenté de 15,2 milliards l'année dernière.

L'agence considère aussi la mobilisation sociale en cours. Les "tensions" autour de la réforme des retraites pourraient "compliquer l'assainissement budgétaire" par l'Etat, selon Fitch. La prise en compte du climat social "est quelque chose d'assez nouveau. C’est une situation très particulière et finalement, Fitch a donné une prime négative aux tensions sociales", estime l'économiste Mathieu Plane, sur franceinfo.

4 Cela signifie-t-il que la réforme des retraites a échoué à rassurer les marchés ?

Si Fitch reconnaît à la réforme un effet "modérément positif" sur les dépenses françaises, elle estime que "l'impasse politique et les mouvements sociaux" résultant de sa contestation posent un "risque". "C'est assez surprenant car en général les marchés sont d'habitude friands des réformes", note Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste au cabinet d'audit et de Conseil BDO. "Fitch a émis un avis défavorable, car une question se pose sur la capacité d'Emmanuel Macron, étant donné le climat social, à faire passer d'autres réformes".

"L'agence de notation va dans le même sens que nous", a réagi le député de la France insoumise Eric Coquerel, samedi sur franceinfo. La décision de l'agence Fitch "est un élément de plus dans la critique que nous portons sur cette réforme et la manière dont le gouvernement la gère. A ma connaissance, c'est la première fois qu'une agence de notation, qui sont un peu les arbitres de la finance, sanctionne un gouvernement pour 'l'impasse politique et les mouvements sociaux qui constituent un risque pour le programme de réforme d'Emmanuel Macron.' C'est ce que nous disons depuis longtemps. Cette réforme ne va pas apporter grand-chose en termes de réduction des déficits et provoque une colère sociale et populaire."

5 Quelles sont les possibles effets de la dégradation de la note française ?

Théoriquement, un abaissement de la note d'un pays conduit à renchérir le coût de ses emprunts sur le marché. Pour la France néanmoins, à court terme, les effets de cette baisse devraient être limités. "Il s'agit d'une première alerte mais les deux autres agences, Moody's et Standard & Poor's, n'ont pas encore modifié leur notations", note Stéphanie Villers, économiste au sein du cabinet PricewaterhouseCoopers France. "Il n'y a pas eu de grande dégradation de la note, la réponse des marché devrait rester assez marginale et le France pourra toujours emprunter," ajoute Anne-Sophie Alsif. "Il faudrait cependant éviter que dans les quatre ans qui suivent d'autres dégradations surviennent. Il y aurait alors des impacts plus importants sur la charge de notre dette", avertit l'économiste de BDO.

"Je crois que les faits infirment l'appréciation de l'agence Fitch. Nous sommes en mesure de faire passer des réformes structurantes pour le pays", a réagi de nouveau Bruno Le Maire, samedi auprès de l'AFP, citant la réforme de l'assurance chômage et celle des retraites.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.