Blocage des raffineries : doit-on s'inquiéter d'une pénurie de carburants ?

Il y a un autre enjeu dans la lutte des syndicats contre la réforme des retraites, c'est le blocage des raffineries. La CGT vient d'appeler à la grève, et donc à un durcissement du conflit.

France 2

Doit-ont craindre une pénurie de carburants ? Des raffineries bloquées, c'est un mouvement social qui inquiète les consommateurs. Jeudi 26 décembre, selon la CGT, trois raffineries sur huit connaîtraient des perturbations liées à la grève : Grandpuits en Seine-et-Marne, La Mède et Lavéra dans les Bouches-du-Rhône. D'autres raffineries pourraient bientôt entrer dans le mouvement. Les salariés de la raffinerie de Feyzin (Rhône) doivent se prononcer jeudi 26 décembre dans l'après-midi pour le blocage de leur site.

Selon le gouvernement, la situation n'est pas inquiétante

Il y a-t-il une guerre de communication ? Selon la CGT, les sites de Lavéra et de Grandpuits ne sont pas seulement bloqués, ils seraient en train d'être totalement arrêtés. "Toutes les raffineries de France métropolitaine continuent à produire et six raffineries sur sept assurent leurs expéditions normalement", a démenti le gouvernement dans un communiqué mardi 24 décembre. Selon le ministère, la situation actuelle n'est pas préoccupante.

Le JT
Les autres sujets du JT
La raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne (illustration).
La raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne (illustration). (FRANCOIS GUILLOT / AFP)