Cet article date de plus d'un an.

Au cœur des débats sur la réforme des retraites, le RN appelle à "soutenir une politique nataliste"

Le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, estime qu'il faut "soutenir une politique nataliste" pour rendre viable à long terme le système de retraite par répartition.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Jordan Bardella était l'invité de la matinale de France Inter. (FRANCEINTER)

"Dans un système où ceux qui travaillent paient la retraite de ceux qui ne travaillent plus, il faut réindustrialiser le pays et il faut surtout soutenir une politique nataliste", estime le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, invité ce mercredi sur France Inter. Selon lui, le débat autour de la réforme des retraites doit surtout être "un débat démographique", sur la viabilité à long terme du système par répartition. "Le vrai sujet, c'est que la France n'a jamais été aussi peuplée mais nous n'avons jamais fait aussi peu d'enfants dans notre société", déplore le député européen.

Considérant que "les enfants d'aujourd'hui sont les cotisants de demain", Jordan Bardella "préfère soutenir une politique nataliste au lieu de recourir à l'immigration comme le fait l'Allemagne". Le président du Rassemblement national appelle à "mettre en place une vraie solidarité nationale", à savoir "réserver le système social français et notamment les allocations familiales aux familles françaises". Il faut, dit-il, "desserrer l'étau financier sur les familles qui souhaiteraient avoir des enfants mais qui sont inquiètes des fins de mois difficiles".

"Si nous ne créons pas les conditions favorables pour la natalité dans notre pays, d'autres civilisations le feront à notre place", poursuit Jordan Bardella, citant la natalité croissante de l'Asie et de l'Afrique. Et d'ajouter : "Si nous ne soutenons pas des politiques natalistes, qui visent à encourager la natalité pour ceux qui le souhaitent, nous disparaitrons". Pour le président du RN, "l'immigration n'est pas juste une variable économique, c'est aussi une variable qui peut profondément changer la culture" de la France, "notre langue, nos coutumes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.