Annonces du gouvernement : quelle stratégie avant la grève du 5 décembre ?

Après des annonces pour les étudiants et l'hôpital, mardi 19 et mercredi 20 novembre, le gouvernement tente de sauver la réforme des retraites contre laquelle est prévue une journée d'action le 30 novembre.

France 2

"Une ligne directrice : des concessions, oui, mais surtout ne pas céder sur le fond de la réforme", résume Jean-Baptiste Marteau, en direct depuis l'Élysée, mercredi 20 novembre après les annonces du Premier ministre sur le plan d'urgence pour l'hôpital. Les prochaines semaines s'annoncent décisives pour le gouvernement, avec notamment la journée du 5 décembre, journée de grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite. "Et le risque c'est de voir d'autres secteurs professionnels rejoindre cette journée, une sorte de contagion de la colère qui est prise très au sérieux par l'exécutif", précise le journaliste.

Déminer chaque revendication catégorielle d'ici le 5 décembre

Alors quelles mesures sont envisagées ? S'agit-il de débloquer des fonds pour calmer les revendications ? "Le budget de l'État s'annonce déjà difficile à tenir. Bercy a prévenu : pas question pour autant de laisser filer la dette. Toute nouvelle dépense devra être compensée par de nouvelles économies", indique Jean-Baptiste Marteau. Les ministres sont appelés à la mobilisation, sous surveillance de Matignon et de l'Élysée. "Ces ministres doivent au plus vite déminer chaque revendication catégorielle d'ici le 5 décembre", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe, le 20 novembre 2019, à Paris.
Edouard Philippe, le 20 novembre 2019, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)