Cet article date de plus de huit ans.

Prix à la consommation en baisse : pas forcément une bonne nouvelle

Les prix à la consommation ont baissé de 0,2% au mois de novembre, selon l'Insee. Conséquence : sur un an, l'inflation retombe à 0%. C'est une bonne nouvelle pour les consommateurs... mais une mauvaise pour l'économie.
Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Sur un an, les prix à la consommation sont restés stables © Fotolia)

Pour les ménages, la baisse des prix à la consommation se traduit par un meilleur pouvoir d'achat, surtout quand le chômage est élevé et que les salaires sont faibles. En novembre, selon les calculs de l'Insee, la diminution a été de 0,2% mais elle s'explique principalement par des facteurs saisonniers.

A LIRE AUSSI  ►►► Expliquez-nous... la déflation

Ce qui a baissé, ce sont les prix des services liés au transport (les billets d'avions par exemple), les prix des produits frais (fruits et légumes) en raison de la douceur des températures, ainsi que l'énergie, où les prix reculent pour le sixième mois consécutif, du fait notamment de la chute du prix du pétrole.

Les entreprises peuvent hésiter à embaucher

Mais ce qui est une bonne nouvelle pour les consommateurs ne l'est pas forcément pour l'économie. D'autant que l'inflation sur un an est ramenée à zéro. Pour les finances publiques, cela veut dire moins de rentrées fiscales : c'est le cas de la TVA, dont le taux est basé sur le prix des produits et des services. Quant aux entreprises, elles peuvent hésiter à embaucher et à investir lorsqu'elles sont confrontées à une faible inflation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.