Transport : comment expliquer les différences de prix dans les péages autoroutiers ?

Publié Mis à jour
Transport : comment expliquer les différences de prix dans les péages autoroutiers ?
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Rougerie - France 2
France Télévisions

Les écarts de prix sont parfois importants entre les péages autoroutiers. La journaliste Catherine Rougerie, présente sur le plateau du 13 Heures, mardi 9 août, fait le point sur ces différences.

Les dépenses liées aux péages autoroutiers suscitent des interrogations pendant ces vacances d'été. Les automobilistes peuvent même avoir des surprises. "Les écarts sont parfois importants. Sur l'A14, qui relie le quartier d'affaires de La Défense, dans les Hauts-de-Seine, à Orgeval, dans les Yvelines, le prix du kilomètre s'élève à 55 centimes. En comparaison, un Paris-Caen via l'autoroute A13 vous coûtera un peu plus de 7 centimes le kilomètre", explique la journaliste Catherine Rougerie, en direct sur le plateau du 13 Heures, mardi 9 août.

L'ancienneté des infrastructures

L'un des moins coûteux est le trajet Toulouse (Haute-Garonne) - Albi (Tarn) par l'A68, sur lequel le kilomètre revient à 2,62 centimes. "À noter que ces différences de tarifs s'expliquent par l'ancienneté des infrastructures : plus les investissements sont récents, plus le ticket coûte cher, font valoir les sociétés d'autoroutes", précise la journaliste. En période d'inflation, certaines sociétés tentent de limiter la hausse des coûts. Cet été, et jusqu'au 15 septembre, le groupe Sanef propose ainsi une réduction de 10% pour les automobilistes qui payent avec des chèques vacances. De son côté, Vinci propose un menu complet à moins de 6 euros sur ses aires d'autoroute, contre 4 euros dans les stations gérées par Leclerc.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.