Pouvoir d’achat : les salariés des PME vont-ils bientôt gagner plus ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pouvoir d’achat : les salariés des PME vont-ils bientôt gagner plus ?
France 3
Article rédigé par
M. Damoy, D. Brignand, M. Barrois R. Chapelard, J. Fantauzzo - France 3
France Télévisions
L’épargne salariale pourrait devenir obligatoire pour les entreprises de 11 à 49 salariés. Le texte a été présenté mercredi 24 mai en Conseil des ministres.

Dans une coutellerie de Seine-et-Marne, le partage de la valeur est pratiqué depuis deux ans. Tous les employés de l’usine qui touchent moins de trois fois le SMIC perçoivent une prime de 700 euros par an, la moitié du salaire mensuel de Justine Seara, employée de production. "C’est presque un 13e mois. Ça nous aide pour les gros achats dans l’année, pour les révisions des véhicules", confie-t-elle. Aujourd'hui dans les petites entreprises, seul un salarié sur cinq bénéficie d’un dispositif de partage de la valeur ajoutée. 

Obligatoire au 1e janvier 2025

Le gouvernement veut le rendre obligatoire. Au 1er janvier 2025, les structures rentables depuis trois ans qui emploient entre 11 et 49 salariés devront mettre en place au moins un dispositif de prime. Pour Christelle Epinat-Tanguy, magasinière en pharmacie à Nice (Alpes-Maritimes), cet outil pèse dans la balance. "Forcément, une entreprise qui donne ce genre d’avantage en plus, c’est toujours plus intéressant", dit-elle. Le projet de loi sur le partage de la valeur sera examiné au Parlement à la fin du mois de juin. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.