Cet article date de plus de deux ans.

Pouvoir d'achat : les députés de la Nupes présentent un contre-projet avec une augmentation du Smic et le blocage des prix de l'essence

Les députés de la NUPES ont détaillé,ce mardi, leurs propres propistions sur le pouvoir d'achat alors que le projet du gouvernement sera présenté à l'Assemblée nationale à partir du 18 juillet.

Article rédigé par Benjamin Mathieu
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les députés de la Nupes devant l'Assemblée nationale. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Les députés de la Nupes ont présenté mardi 5 juillet leurs premières propositions communes sur le pouvoir d'achat. Fruit de longues négociations d'avant législatives, Insoumis, socialistes, écologistes et communistes se sont mis d'accord autour de propositions déjà connues : le blocage des prix des loyers ou de l’essence à 1,40 euros, la hausse du Smic à 1 500 euros ou encore l'augmentation des salaires afin de marquer une philosophie différente par rapport au texte qui sera présenté par le gouvernement à l'Assemblée nationale à partir du 18 juillet prochain.

Des propositions gouvernementales "pas à la hauteur"

Le texte du gouvernement, qui devrait être présenté en Conseil des ministres jeudi 7 juillet, est "très, très loin d'être à la hauteur de ce qu'attendent les Français", selon la cheffe de file des Insoumis, Mathilde Panot. La députée écologiste des Hauts-de-Seine Sabrina Sebaihi abonde : "ce qui semble provenir du projet du gouvernement, n'est pas à la hauteur des enjeux et de la demande des Françaises et des Français".  Elle attend de savoir "ce que le gouvernement est prêt à céder pour améliorer la situation des Françaises et des Français"

"Nous préférons des salaires qui créent des droits sociauxsouligne pour sa part le patron du groupe des socialistes à l'Assemblée nationale, Boris Vallaud. Qui permettent de vivre dignement, que des chèques occasionnels ou des primes désocialisées et défiscalisées, laissées au bon vouloir de l'employeur." Si cette proposition de loi n'a aucune chance d'être inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée, aucune niche parlementaire n’ayant été créé, les idées défendues par les députés de la Nupes seront traduites dans les amendements au projet de loi du gouvernement qui, lui, sera présenté dans l'hémicycle à compter du 18 juillet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.