Pouvoir d'achat : face à la hausse des prix, la solution de l'acompte sur salaire

Publié Mis à jour
Pouvoir d'achat : face à la hausse des prix, la solution de l'acompte sur salaire
FRANCE 3
Article rédigé par
V.Frédéric, F.Vallet, L.Campisi, D.Da Meda, L.Le Goff, N.Jauson - France 3
France Télévisions

Face à la hausse des prix, de plus en plus de Français ont du mal à gérer leur budget au quotidien. Résultat : les salariés n'hésitent plus à demander un acompte sur salaire à leur patron. Une situation pas toujours facile à gérer pour l'employé comme pour son entreprise.

Toucher son salaire sans attendre la fin du mois : pour Amaury Dulong, c'est devenu une habitude. Chaque mois, ce serveur demande des acomptes sur salaire. "J'en fais quand j'ai des problèmes pour finir les fins de moi, évidemment, quand j'ai des factures imprévues, quand j'ai des courses, et je compte très bien l'utiliser pour les vacances", explique-t-il.

Une somme versée à partir du 15 du mois

Ces acomptes sont accessibles aux salariés en CDD comme en CDI. Le montant demandé peut atteindre jusqu'à 50% du salaire. Une somme versée à partir du 15 du mois. Cette obligation pour les entreprises s'est démocratisée dans une enseigne de restauration. Pour faciliter le travail des entreprises, les applications spécialisées se sont multipliées. Une tendance poussée par la demande toujours plus forte des salariés face à la montée des prix, selon la fondatrice de Rosaly, une de ces applications. Aujourd'hui, plus d'un salarié français sur trois préférerait être payé toutes les deux semaines, plutôt qu'une fois par mois. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.