Cet article date de plus d'un an.

Crise du logement : des Français font le choix de vivre au camping, faute de mieux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min
Crise du logement : des Français font le choix de vivre au camping
Article rédigé par France 2 - A.Guery, Z.Berkous, E.Fromentin
France Télévisions
France 2
Selon le rapport de la Fondation Abbé Pierre qui sera publié mercredi 1er février, 14,6 millions de Français sont touchés par la crise du mal-logement. Certains ont donc fait le choix de vivre dans un camping en attendant de trouver mieux.

Dans le Finistère, plusieurs personnes ont élu domicile dans un camping où ils logent dans une caravane ou dans un mobil-home, car ils ne parviennent pas à trouver un logement. La vaisselle et la lessive se font dans les sanitaires communs grâce à des jetons fournis à l’accueil. La plupart espèrent que la situation sera seulement provisoire. "On se disait ‘on va trouver un appartement facilement’ mais en fin de compte, pas du tout", regrette Amandine Leproust, habitante du camping. 

Une tendance qui s’accélère depuis le Covid 


Dans ce camping, la gérante accueille depuis deux hivers une quinzaine de famille qui souffre de la crise du logement post-Covid. "Cette tendance s’est accélérée depuis le Covid. On peut pointer du doigt qu’il y ait eu énormément de vente de résidences secondaires", explique Nathalie Lemée, propriétaire du camping "À l'abri de l’océan". Pour certains, la situation est encore plus complexe, à l’image de Patrice Rolland qui a dormi pendant trois mois dans sa voiture. D’autres personnes n’ont pas assez pour acheter un logement et habitent dans le camping en attendant de trouver un bien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.