Autoroutes : comment expliquer les différences de tarifs ?

Publié
Autoroutes : comment expliquer les différences de tarifs ?
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Cholin, A. Etienne, J-J. Buty, R. Massini, N. Lachaud, C. Lecocq - France 2
France Télévisions

Les péages vont augmenter de 2%, mardi 1er février. En revanche, il s'agit d'une moyenne : la situation peut être très différente d'une autoroute à l'autre.

Sur l'autoroute, nous ne sommes pas tous égaux au moment de se présenter au péage. Sur l'A14, qui relie le quartier de la Défense à l'autoroute de la Normandie, le prix à payer est de 8,90 euros pour ce tronçon d'environ 16 km, soit 55 centimes le kilomètre. L'A14 est l'une des autoroutes les plus chères de France. Aux côtés de l'A14, deux autres axes s'illustrent aussi par des prix élevés. Par exemple, les automobilistes doivent débourser 19 centimes par kilomètre sur l'A19 près de Sens (Yonne) contre 17 centimes le kilomètre sur l'A65 entre Pau (Pyrénées-Atlantiques) et Langon (Gironde).

L'ancienneté des autoroutes

Pourtant, d'autres autoroutes affichent des prix qui n'ont rien à voir. Sur l'A36, dans l'Est, il faut par exemple payer 2,90 euros entre l'Alsace et Belfort, pour une trentaine de kilomètres, soit environ 10 centimes du kilomètre. C'est six fois moins que pour l'autoroute de la Défense. Ces différences étonnent bien des automobilistes rencontrés par France 2. Elles s'expliquent en réalité par l'ancienneté des autoroutes. Plus les investissements sont récents, plus le ticket coûte cher. Mardi 1er février, les prix aux péages augmenteront autour de 2%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.