Cet article date de plus de sept ans.

Pour l'UFC, Linky fait disjoncter le portefeuille des Français

Selon l'UFC-Que Choisir, 15 millions de foyers risquent d'être pénalisés par le nouveau compteur électrique Linky. Il les obligerait à souscrire un abonnement plus cher. ERDF, une filiale d'EDF, dément formellement. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

L'UFC-Que
Choisir a lancé une alerte ce mardi concernant le nouveau compteur électrique
"intelligent" Linky
. Selon Hervé Bazot, le président de l'association
de consommateurs Alain Bazot, "l'arrivée du compteur Linky va faire disjoncter le
portefeuille des consommateurs"
. Il se base sur une étude menée pendant un
an auprès d'un panel de 201 foyers. Ce nouveau compteur devra équiper tous les
logements d'ici 2020.

Selon les résultats de
cette enquête, plus de la moitié des ménages souffriraient d'un mal-abonnement.
Ainsi, cinq millions paieraient un abonnement d'une puissance supérieure à
leurs besoins. Dix millions auraient une puissance inférieure à celle
réellement utilisée.

Linky devrait mettre fin
à cette situation. Les cinq millions de foyers qui payent trop pourraient
prendre un abonnement moins cher. L'économie totale est évaluée à 35 millions
d'euros par an. À l'inverse, le compteur obligerait les dix millions de ménages
"sous-tarifiés" à souscrire des abonnements plus puissants.

Linky est en effet
beaucoup plus sensible que les compteurs actuels, qui ne "disjonctent pas
systématiquement lorsque la puissance appelée dépasse celle de l'abonnement"
,
a expliqué Hervé Bazot. Le gain serait de 308 millions d'euros par an.

ERDF conteste

ERDF, filiale d'EDF,
conteste les calculs de l'UFC-Que choisir. Selon le distributeur d'électricité,
l'expérimentation à grande échelle, menée auprès de 300.000 foyers à Lyon et en Indre-et-Loire, avait
montré des cas de changements de puissance très inférieurs.

"Au total, nous
avons observé moins de 1% de demandes de changement de puissance effectuées
suite à la pose de Linky"
, a expliqué Marc Boillot,
directeur de la stratégie et des grands projets d'ERDF.

L'UFC déplore également
que le changement de puissance soit facturé 36 euros par ERDF et réclame que ce
changement soit gratuit durant les deux ans qui suivront l'installation de
Linky. Une gratuité recommandée par la Commission de régulation de l'énergie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.