Vidéo La France est-elle vraiment le pays qui a le plus dépensé face à la crise en 2020 ?

Publié
L'oeil du 20 heures - 19 octobre 2021
Article rédigé par
France Télévisions

Selon un tract du parti présidentiel, “aucun pays n’a fait plus que la France” en 2020, en matière de dépenses face à la crise économique. L’œil du 20 heures a vérifié.

C’est un fascicule édité par La République en Marche pour promouvoir le bilan économique du gouvernement depuis 2017. Sur la crise économique liée à la pandémie, on y lit qu’“en 2020, aucun pays n’a fait plus que la France”, en matière de dépenses : l’activité partielle pour les salariés, et le fonds de solidarité pour les entreprises. 

La France a-t-elle vraiment dépensé plus que ses voisins pour répondre à la crise ? Non, selon un rapport de l’Inspection Générale des Finances et de France Stratégie, qui a comparé les mesures d’urgence et de relance des Etats européens après la pandémie.

La France occupe une position intermédiaire, avec un montant total annoncé équivalent à 9,5 % du PIB, soit 230,3 milliards d’euros.

Rapport final

Inspection Générale des Finances - France Stratégie

En Europe, avec 9,5 %, la France est certes devant l’Allemagne, qui a consacré 8,2 % de son produit intérieur brut à ces mesures... mais nous sommes derrière les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie, qui ont chacun dépensé une part plus importante de leur PIB pour faire face à la crise, selon les auteurs du rapport.

"Un abus de langage"

Alors, pourquoi écrire qu’aucun pays n’a fait plus que la France ? Contactée, La République en Marche fait valoir qu’elle a intégré dans son calcul toutes les dépenses de protection sociale, comme l’assurance chômage et l’assurance maladie, ce qu’on appelle des filets de sécurité.

"Il y a des pays qui en ont fait plus," reconnaît le député et porte-parole de LREM Roland Lescure. "Mais ils en ont fait plus parce que les filets de sécurité, eux, ils ne les avaient pas." Il reconnaît que la phrase du tract est "peut-être un abus de langage".

Ce député invite en conclusion à se méfier des comparaisons internationales. Peut-être un enseignement à retenir pour le prochain tract du parti présidentiel.

Parmis nos sources :

Rapport final du comité de suivi et d'évaluation des mesures de soutien financier aux entreprises confrontées à l'épidémie de Covid-19, Inspection Générale des Finances et France Stratégie

Présidentielle 2022 : on a vérifié cinq affirmations du tract de la majorité sur la bilan économique d'Emmanuel Macron, 15 octobre 2021

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.