Vidéo Covid-19 : le gouvernement appelle les associations de l'économie sociale à demander les aides auxquelles elles ont droit

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Les acteurs économiques de l'ESS, économie sociale, solidaire et responsable, ont tous eu le droit aux mêmes aides que le reste des entreprises", a affirmé sur franceinfo Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

"Les associations ne vont pas assez demander" les aides auxquelles elles ont droit, a déploré vendredi 14 mai sur franceinfo Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

>> Comment se partage le gâteau du plan de relance à 100 milliards d’euros

"Les acteurs économiques de l'ESS, économie sociale, solidaire et responsable, ont tous eu le droit aux mêmes aides que le reste des entreprises", a-t-elle expliqué.
"[Il s'agit du] prêt garanti par l'État, du fonds de solidarité, de la suspension des charges sociales. Les associations ne vont pas assez demander ces aides, c'est ce qu'on appelle le non-recours. Elles peuvent ne pas connaître [ces aides], elles ont le droit à ces aides, et on remarque que beaucoup d'associations se disent 'je ne vais pas demander car je ne vais pas être éligible, et je n'y aurais pas droit'. Je veux dire avec force ce matin qu'elles ont le droit à toutes les aides", a insisté Olivia Grégoire.

Le dispositif Urgence ESS

"Elles ont droit en plus à une aide spécifique que j'ai mise en place pour elles : le dispositif 'Urgence ESS', c'est 30 millions d'euros en plus, poursuit Olivia Grégoire. C'est pour tous les acteurs de l'ESS qui ont moins de 10 salariés, associations comprises. Elles peuvent obtenir en 15 jours 5 000 à 8 000 euros d'aides directes. Ce n'est pas un prêt à taux zéro, c'est une subvention directe. Aujourd'hui, plus de 10 millions d'euros ont déjà été décaissés sur cette aide, il reste à peu près entre 15 et 20 millions d'euros", a précisé la secrétaire d'Etat avant de donner le mode d'emploi de cette démarche.

"62% des structures qui sont aidées avec ce fonds d'urgence sont des structures qui n'avaient pas eu le fonds de solidarité."

Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable

à franceinfo

"Il faut se connecter sur urgence-ess.fr, remplir un petit questionnaire hyper simple et vous avez la réponse en quinze jours. Il faut que les associations demandent ces aides, et je pense notamment aux plus petites. J'ai plutôt réussi à adresser ces aides à celles qui n'avaient rien eu", a détaillé Olivia Grégoire.

"Je veux vous dire aussi qu'il y a 1,3 milliard d'euros dans le plan de relance pour les acteurs de l'ESS, dont 200 millions d'euros directement pour les associations", a-t-elle ajouté. On est en train de décaisser ces aides pour les associations [de lutte contre la pauvreté] et pour l'hébergement d'urgence".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plan de relance

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.