Mesures pour améliorer le "quotidien" des policiers : le syndicat Synergie-Officiers salue des "gestes significatifs"

Il apprécie notamment qu'une "bonne partie du plan de relance" soit "dédiée à l'amélioration des conditions de travail des policiers".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule de police sur quatre sera renouvelé d'ici 2022.  (NOÉMIE GUILLOTIN / FRANCE-BLEU POITOU)

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé mardi 13 octobre aux syndicats de police une série de mesures visant à améliorer le "quotidien" des agents. Les 22 000 policiers travaillant de nuit vont, par exemple, obtenir une prime et ainsi toucher en moyenne 60 à 100 euros de plus par mois.

Gérald Darmanin a également détaillé le budget 2021 de son ministère, "en hausse de 325 millions d'euros". Les crédits consacrés au matériel et aux équipements vont ainsi augmenter de 15 millions d'euros et ceux dédiés au parc automobile de 125 millions d'euros. Le budget immobilier va lui aussi augmenter de 12 millions d'euros, a dit le ministère, qui espère obtenir jusqu'à 740 millions d'euros dans le cadre du plan de relance, afin de rénover les commissariats notamment.

"Beaucoup de policiers travaillent dans des conditions dégueulasses"

"Effectivement, il y a des annonces au-delà du discours du ministre qui a toujours soutenu les policiers", s'est félicité sur franceinfo, Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers. "On a une traduction dans le budget, que ce soit sur l'amélioration du quotidien des policiers, sur la réaffirmation de l'autorité de l'État et sur les conditions de travail des policiers".

"Ce sont des gestes significatifs parce qu'au-delà du budget conventionnel, on a une bonne partie du plan de relance qui est dédiée à l'amélioration des conditions de travail des policiers. Un véhicule sur quatre sera renouvelé d'ici la fin du quinquennat, il y a l'amélioration de l'immobilier. Vous avez beaucoup de policiers qui travaillent dans des conditions vétustes, pour ne pas dire dégueulasses, et aujourd'hui tout ça peut constituer une bonne option pour améliorer les choses", a poursuivi le syndicaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.