Coronavirus : vers un déficit public de 8,5% l’an prochain

La crise sanitaire, depuis mars 2020, a sans conteste provoqué une crise économique. Qu’est-ce qui est disponible en matière d’aide ?

franceinfo

Tandis que les règles sanitaires sont de plus en plus strictes, les règles budgétaires le sont de moins en moins. Désormais, Bercy table sur un déficit public de 8,5% l’an prochain. Pour maintenir à flot l’économie française, le gouvernement prévoit une enveloppe d’environ 20 milliards d’euros pour le début d’année : 11,5 milliards pour le chômage partiel et l’APLD, 7 milliards pour le fonds de solidarité, un milliard d’exonérations de cotisations et un milliard pour les remontées mécaniques et la culture.

80 milliards d’euros de soutien à l’économie

"Le soutien à l’économie, c’est environ 80 milliards d’euros au total, mais une grande partie de ces sommes ont été utilisées pour le chômage partiel", explique Philippe Crevel, économiste directeur au Cercle de l’Épargne. Cette crise ne sera pas sans conséquence, puisque la dette va bondir à 122% en 2021 selon les prévisions. Enfin, il faut espérer que les entreprises parviendront à rembourser les prêts garantis accordés par l’État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances, dans le quartier de Bercy (Paris) le 8 avril 2020
Le ministère de l'Economie et des Finances, dans le quartier de Bercy (Paris) le 8 avril 2020 (BERTRAND GUAY / AFP)