Phishing : la Banque de France met en garde contre des tentatives de vol de données commises en utilisant son nom

Déjà 400 signalements de phishing, ou hameçonnage, ont été enregistrés depuis mercredi. 

Enseigne de la Banque de France. Image d\'illustration. 
Enseigne de la Banque de France. Image d'illustration.  (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC)

La Banque de France met en garde contre des tentatives de vols de données commises en utilisant frauduleusement son nom (méthode appelée hameçonnage ou phising), dans un communiqué publié jeudi 11 mai.

Cette attaque a commencé mercredi au matin avec des milliers de messages envoyés. Déjà 400 signalements de victimes ont été effectués, a appris franceinfo. C'est la première fois que l'image de cette institution est usurpée à un tel niveau.

"Ne surtout pas répondre" aux appels ou aux mails

Des personnes malveillantes appellent des particuliers ou des entreprises en se faisant passer pour la Banque de France, ou envoient des mails avec son logo, sous divers prétextes (facture à payer, interdiction bancaire, déblocage de crédit, lettre du président). Il est souvent demandé au destinataire de communiquer ses coordonnées bancaires, ou de cliquer sur un lien qui installe en fait un logiciel malveillant.

La Banque de France indique qu'il "importe de ne surtout pas répondre à ces appels ou courriers électroniques", et souligne "qu'elle ne demande jamais que lui soit communiquées des coordonnées bancaires, que ce soit par courrier électronique ou par téléphone".