Cet article date de plus de sept ans.

Permis de conduire : des inspecteurs en grève contre la réforme

Le virage de la réforme du permis de conduire ne plaît pas à plusieurs syndicats d’inspecteurs qui appellent à la grève ce mercredi. Ils veulent freiner ce qu’ils appellent "un risque de privatisation" d’une partie du permis. Plusieurs milliers de candidats risquent aujourd'hui de rester sur le trottoir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des inspecteurs du permis de conduire en grève ce mercredi © Maxppp)

Dès l’annonce de la réforme du permis annoncée début juin par le ministre de l’Intérieur, des syndicats avaient annoncé la couleur. La privatisation des examens du code de la route est crainte par le syndicat national Force ouvrière des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière (Snica-FO), majoritaire dans la profession et le syndicat national des personnels techniques, administratifs et de services (SNPTAS-CGT). Ils demandent la suspension du projet.

Un code la route surveillé autrement

Les syndicats pointent l’idée du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, de gérer l’épreuve du code par des retraités de la police et de la gendarmerie, à partir du 1er juillet prochain. A partir de 2015, la surveillance de l’examen serait confiée à une société privée, un prestataire agréé par l’Etat. L’objectif du gouvernement est de réduire les délais de passage du permis, en permettant aux inspecteurs de se consacrer à l’épreuve de conduite. Le syndicat Snica-FO demande plutôt le recrutement de 200 inspecteurs pour améliorer le calendrier des candidats. Il menace de lancer une grève illimitée en septembre, pour faire reculer le gouvernement.

Ce mercredi, plusieurs milliers d’examens pourraient être reportés en raison de la grève.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.