Cet article date de plus de quatre ans.

Paris : fin de la grève à la tour Eiffel, qui rouvre vendredi matin

La CGT et FO ont trouvé un accord avec la direction à propos de l'organisation de l'accueil des visiteurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La tour Eiffel accueille plus de six millions de visiteurs par an. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Après un peu plus de 24 heures de fermeture, la tour Eiffel rouvre vendredi à 9h, a annoncé jeudi 2 août la CGT à franceinfo. La CGT et FO ont trouvé un accord avec la direction à propos de l'organisation de l'accueil des visiteurs.

"Un dialogue constructif et raisonné entre les deux parties a permis d'aboutir à une solution qui améliore le confort des visiteurs et les conditions de travail des salariés sans remettre en cause la dématérialisation de la vente des billets", indique jeudi soir la société d'exploitation de la tour Eiffel dans un communiqué.

Les syndicats avaient déposé un préavis de grève pour le 1er août afin de dénoncer les conditions d'accueil des touristes munis de billets horodatés, achetés à l'avance, qui permettent d'accéder à la tour à des créneaux prédéfinis. Le principe n'est pas contesté par les syndicats mais ils déplorent le choix de réserver un pilier d'entrée sur deux à ces visiteurs, ce qui entraîne selon eux "des files d'attente interminables", pour les visiteurs qui achètent leurs billets sur place.

Dispositif test à partir du 6 août

L'accord conclu jeudi soir prévoit un dispositif test à partir du 6 août : "On va privilégier un accès où il y aura une file prévente dans chacun des deux piliers, où les gens entreront en priorité et on complètera le contenu de l'ascenseur avec des ventes sur place, ce qui permettra d'avoir une homogénéité dans la gestion des flux entre les deux piliers", assure Stéphane Dieu, délégué syndical CGT.

Le célèbre monument parisien, qui accueille plus de six millions de touristes par an, a été à plusieurs reprises touché par des grèves : en octobre dernier, la tour Eiffel avait été fermée au public en raison d'un arrêt de travail de ses salariés, et en septembre, elle avait été partiellement fermée dans le cadre de la mobilisation contre la réforme du Code du travail.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.