Panne de Bloomberg : écran noir sur les places financières

L’agence d’information financière Bloomberg a connu une panne de ses serveurs ce vendredi matin. L’incident a créé un moment de flottement sur les marchés pendant deux heures. La cause de l'incident est encore inconnue.

(L'agence financière Bloomberg a connu une panne ce matin. Elle est restée inaccessible dans les salles de marchés plusieurs heures. © Suzanne Plunkett Reuters)

Comme un vent de panique dans les salles de marchés ce vendredi matin. Les services du fournisseur de données financières Bloomberg LP étaient inaccessibles, privant les marchés financiers des évolutions des échanges en temps réel.

La panne a commencé vers 7h20, elle a duré environ deux heures, une durée que plusieurs opérateurs estiment sans précédent. Face à ces écrans noirs, de nombreux traders ont réagi sur les réseaux sociaux.

L’agence aux 2.400 journalistes, basée dans 150 bureaux mondiaux, a tout de même 320.000 abonnés qui se sont sentis perdus pendant quelques heures.

Des conséquences limitées

Le Trésor britannique a reporté de quelques heures une émission de dette prévue vendredi matin d’un montant de trois milliards de livres. Un report inédit, mais sans conséquence, a assuré l’agence britannique de la dette. Même déclaration rassurante du côté de la Banque d’Angleterre, qui dit ne pas avoir été affectée par la panne.

L'interruption n’a pas été complètement anodine. " Bien que le vendredi ne soit généralement pas un jour très actif en termes d'émissions d'entreprise , explique Marc Ostwald, stratège d'ADM Investor, cela a créé beaucoup de perturbations à cause du manque de visibilité. "

Les contrats à termes sur les obligations d’Etat allemandes ont par exemple pâti de la panne : un tiers d’échange en moins entre 7h et 9h par rapport à un vendredi normal. L’autorité de régulation britannique des marchés financiers va "surveiller " l’impact sur les entreprises financières qu’elle supervise.

Une panne informatique

Bloomberg, a expliqué avoir connu " des pannes de matériels informatiques et de logiciels qui ont entraîné un fort trafic et engendré un engorgement de notre réseau ", et a précisé ne "soupçonner en aucun cas " avoir été victime d'une cyber-attaque.

Le bug informatique, Xavier Roca, PDG de la société SDI spécialisée dans la sécurité informatique, n’y croit pas trop, vue la multiplication récente des cyber-attaques, comme celle dont a été victime TV5 Monde il y a une semaine.

" Cela ne peut pas arriver sur tout un réseau du jour au lendemain. Par les temps qui courent, il y a un phénomène de mode et de compétition entre les hackers."

Xavier Roca, PDG de la société SDI spécialisée dans la sécurité informatique, interrogé par Maxime Tellier
--'--
--'--

Selon une rumeur relayée par le journal britannique Business Insider, la panne a été causée par une cannette de soda renversée.

L’incident a tout de même eu des effets positifs, ironisent des internautes. L'un d'eux se félicite d’avoir, pour une fois, des nouvelles de ses amis traders désoeuvrés.

Les services étaient majoritairement rétablis dans la matinée, mais quelques problèmes ont subsisté jusqu’à 17h.