Niches "sociales" : qui est concerné ?

Un rapport de l'administration propose de plafonner ces exonérations de charges sociales dont bénéficient certaines professions.

France 2

Faire des économies. C'est l'objectif du gouvernement qui envisage de plafonner les niches dites sociales. Journalistes, mannequins ou encore marins…de nombreuses professions sont concernées par ces exonérations de charges sociales.
Certains de ces avantages sont assez inattendus. "Parmi les exemples insolites, les décortiqueurs de noix. Un allégement de cotisations sociales accordé il y a trente ans, pour soutenir cette activité saisonnière. Coût de cette mesure : 5 millions d'euros", rapporte le journaliste Jean-Paul Chapel, sur le plateau de France 2.

Les chansonniers

Mais ce n'est pas tout. Les sauteurs de courses landaises sont également concernés par ces exonérations. "Ils sont rémunérés par des primes, en partie exonérées. C'est 3 millions d'euros", chiffre le reporter. Quant aux chansonniers, leur avantage date de 1962. "Le rapport n'a même pas réussi à en évaluer le coût", précise Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT