Mory Global : les sous-traitants montent au créneau

Jeudi 30 avril, le transporteur Mory Global mettra la clé sous la porte. Une équipe de France 3 revient sur cette fin annoncée.

France 3

Demain, jeudi 30 avril, Mory Global fermera définitivement ses portes. Plus de 2 000 personnes ont été licenciées et 1 000 entreprises de transport en France seraient directement touchées par cette faillite. Christian Hammer est à la tête d'une petite PME de 10 salariés, et Mory Global représentait un tiers de son chiffre d'affaires : "Ça a été encore plus violent qu'on pensait. Le mardi matin, ils m'appelaient pour reprendre mes trois camions le lendemain, et le mardi après-midi, ils annulaient, ils disaient 'on arrête tout, c'est terminé'".

Des impayés

Une rupture brutale qui a laissé des impayés. Mory Global lui doit toujours 40 000 euros alors que pendant ce temps là, il a avancé les frais de carburant, les salaires de ses employés et les traites de ses camions. Pour lui comme pour les autres transporteurs, pas question de faire une croix sur ces factures non réglées.

Au total, les sous-traitants emploient 2 000 salariés, soit presque autant que Mory Global.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site du transporteur Mory Global, à Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 28 janvier 2014.
Le site du transporteur Mory Global, à Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 28 janvier 2014. (DAMIEN MEYER / AFP)