Cet article date de plus de trois ans.

Monnaies locales : pourquoi elles se multiplient en France

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Monnaies locales : pourquoi elles se multiplient en France
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les monnaies locales se multiplient dans le territoire national, une région va lancer pour la première fois la sienne : la Normandie.

Le Havre, Rouen, Caen : dans toutes les villes de Normandie, bientôt une nouvelle monnaie régionale cohabitera avec l'euro. Mais les consommateurs sont divisés. L'objectif de la région Normandie c'est bien de favoriser les circuits courts. Cette monnaie doit être dépensée localement, car elle est limitée géographiquement. "Par exemple, je vais chez mon restaurateur, il va aller acheter chez le boucher qui est à côté de lui, qui lui va se fournir chez un éleveur normand, l'éleveur normand achetant son fourrage en Normandie, et ainsi de suite. Donc ça permet à la monnaie de circuler un maximum sur le territoire", précise Lynda Lahalle, conseillère régionale déléguée à l'économie sociale et solidaire. La Normandie va dépenser cette année 350 000 euros pour lancer cette nouvelle monnaie. Pas de fabrication de billets, qui auraient coutés trop cher, les transactions se feront avec une carte de paiement ou avec une application sur votre téléphone.

Une quarantaine de monnaies locales réparties sur le territoire français

Pour la première fois en France, une région est à l'initiative, mais beaucoup de villes ont déjà lancé leur monnaie locale. Toulouse, Montreuil, Rennes ou Lyon : il en existe aujourd'hui une quarantaine. L'une des références : la monnaie du Pays Basque, qui s'appelle l'Eusko. Elle existe depuis cinq ans, notamment à Bayonne. Un eusko est égal à un euro. Même si les verrous subsistent, la France est déjà le deuxième pays, après le Brésil, à utiliser le plus des monnaies locales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.