Les fraudes aux allocations en augmentation

La fraude aux allocations est en hausse. Un phénomène qui s'explique en partie par la multiplication des contrôles de l'administration. Un peu plus d'un milliard d'euros ont été récupérés.

FRANCE 3

Lorsque le dossier est compliqué, cette contrôleuse de la CAF d'Évreux préfère se rendre directement au domicile de cette mère de famille. Chaque mois, la famille touche près de 1000 euros alors Elodie Lerat contrôle chaque document du foyer. "On se doit de venir vérifier si leur situation est correcte et conforme par rapport à ce qu'ils ont déclaré. On veut payer juste le bon droit. Pas plus, pas moins", explique la contrôleuse. Chaque année, les cinq agents de la CAF d'Évreux contrôle 1500 foyers soit 0,5% des contrôles effectués sur ce territoire.

Des sanctions financières, voire des plaintes

Les autres allocataires sont contrôlés sans toujours le savoir. Toutes les données de la CAF sont croisées avec celles de Pôle Emploi et des impôts pour mettre au jour les fraudes éventuelles. Un système efficace : en 2017, la CAF d'Évreux a récupéré plus de deux millions d'euros de fraude. "Dès lors qu'il y a une intention manifestement frauduleuse, la sanction est systématique. L'allocataire pourra être amené à verser au-delà des remboursements des sommes indûment perçues, une sanction financière, voire faire l'objet d'un dépôt de plainte", prévient Pierre Lawniczak, sous-directeur de la CAF de l'Eure. Des vérifications qui débouchent aussi sur de bonnes surprises. Une fois sur trois à l'issue du contrôle, le montant des allocations est revu à la hausse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une antenne de la Caisse d\'allocations familiales à Calais (Pas-de-Calais), le 15 avril 2015.
Une antenne de la Caisse d'allocations familiales à Calais (Pas-de-Calais), le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)