VIDEO. Victime d'un piratage de ses photos, une Danoise a choisi de se dénuder

La journaliste Emma Holten explique dans une vidéo la raison pour laquelle elle a décidé de poser nue, quatre ans après avoir été victime d'un acte de "revenge porn" sur le net.

THE GUARDIAN

En 2011, des photographies intimes de la journaliste danoise Emma Holten ont été postées sur le net. Des milliers d'internautes ont pu les voir. Quatre ans plus tard, Emma Holten est encore aujourd'hui harcelée sur internet. "Les questions de la vengeance via la pornographie [revenge porn] et les photos piratées font partie d'un vaste problème concernant notre consentement", confie-t-elle dans une vidéo publiée par The Guardian (en anglais).

"Des milliers de filles jetées en pâture"

"J'étais devenue une parmi les milliers, les centaines de milliers de filles jetées en pâture dans l'industrie du porno, contre mon gré", détaille-elle sur le site féministe Hysteria.Cet acte des hackers "participe activement à la déshumanisation du corps féminin (...). Personne ne mérite d'être réduit à un objet"; insiste-t-elle. 

Emma Holten a donc décidé de poser à moitié nue et de publier une nouvelle série de photos d'elle afin de désexualiser son image. "Avec ces photos, je suis un sujet et plus un objet sexuel. Je n'ai pas honte de mon corps, mais il m'appartient. Le consentement est donc la clé", explique-t-elle.

Capture d\'écran d\'une photo d\'Emma Holten qu\'elle publie elle-même pour lutter contre le piratage de sa page Facebook 
Capture d'écran d'une photo d'Emma Holten qu'elle publie elle-même pour lutter contre le piratage de sa page Facebook  (CECILE BODKER EMMA HOLTEN / HYSTERIA )