VIDEO. Audiovisuel public : une "fiscalité directe" est "la meilleure solution", affirme Franck Riester

Le ministre de la Culture prône un financement "prévisible" et "pérenne" pour garantir l'indépendance du secteur de l'audiovisuel public. 

RADIO FRANCE

Quel financement pour l'audiovisuel public ? Il doit permettre que "chaque année on ne se retrouve pas avec une épée de Damoclès dans l'audiovisuel public de voir ses financements réduits par une éventuelle décision gouvernementale. C'est ça le sujet", a déclaré Franck Riester, vendredi 12 avril.

Le 29 mars, Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, a évoqué la suppression possible de la redevanceSelon le ministre de la Culture, qui visiblement n'avait pas été informé au préalable de cette annonce, le financement de l'audiovisuel public doit être "à la hauteur de l'ambition du gouvernement", "prévisible", "pérenne" afin d'"assurer l'indépendance de l'audiovisuel public""Est-ce qu'une fiscalité directe, affectée, ce qui se fait dans la plupart des pays européens, et qui est la meilleure façon de garantir cette indépendance et un financement pérenne, est la meilleure solution ? Je le pense", assure Franck Riester, même si "ce n'est pas la seule solution".

Concernant une éventuelle holding élargie à plusieurs entreprises de l'audiovisuel public, "aucune décision n'est prise", "tout est sur la table", a assuré Franck Riester. "La présentation devrait être à l'été, en juillet, en Conseil des ministres", a-t-il précisé, ajoutant que le gouvernement "exclut toute privatisation de chaîne d'ici la fin du quinquennat".

Franck Riester, ministre de la Culture, invité de franceinfo vendredi 12 avril 2019.
Franck Riester, ministre de la Culture, invité de franceinfo vendredi 12 avril 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)