Cet article date de plus de trois ans.

"C'est ma décision, je ne suis pas poussée dehors" : Vanessa Burggraf annonce son départ d'"On n'est pas couché"

Après une saison passée dans l'émission présentée par Laurent Ruquier sur France 2, la chroniqueuse va devenir directrice de la rédaction de France 24.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La journaliste Vanessa Burggraf lors de la présentation de la grille de rentrée 2017 du groupe France Télévisions, le 29 juin 2016.  (MAXPPP)

Elle devait retrouver son fauteuil à la rentrée. La chroniqueuse Vanessa Burggraf a finalement choisi de quitter son poste dans l'émission "On n'est pas couché" animée par Laurent Ruquier et diffusée sur France 2 le samedi soir. "C'est ma décision, je ne suis pas poussée dehors", assure la journaliste au Parisien. Ancienne journaliste de France 24, cette dernière va retrouver ses premiers amours puisqu'elle sera la directrice de la rédaction francophone à la rentrée. 

"C'est une belle proposition que je ne pouvais pas refuser car l’actualité internationale est particulièrement intense en ce moment", explique celle qui va diriger 150 des 500 journalistes de la chaîne. Ce départ est plutôt vécu comme un soulagement. "La perspective de rentrer dans l’ombre ne me déplaît pas, je dois bien l‘avouer. J’ai passé des dimanches un peu difficiles", confesse-t-elle. 

"Une Michel Onfray ou une Raphaël Enthoven au féminin" pour la remplacer

La chroniqueuse reconnaît, par exemple, avoir "pris un coup" en visionnant la parodie de Philippe Poutou sur son fou rire lors du passage de l'ex-candidat à la présidentielle sur France 2. Vanessa Burggraf évoque aussi l'épisode avec l'ancienne ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, où la journaliste avait critiqué une prétendue réforme de l'orthographe. "Le problème, c’est que les journalistes s’arrêtent sur la ‘fake news’ avec Najat Vallaud-Belkacem", dénonce-t-elle, avant de poursuivre.

Il faut remettre les choses dans leur contexte, j’ai fait une erreur en 40 émissions. Ça arrive à beaucoup de journalistes de faire des erreurs. On ne m’a pas fait de cadeau, ce sont les règles du jeu. Je les accepte.

Vanessa Burggraf

au "Parisien"

De son côté, Laurent Ruquier admet aisément que cette saison n'a pas été simple pour sa chroniqueuse. "Elle a beaucoup souffert cette année. Je crois qu’elle est soulagée de partir", remarque-t-il. "Je n’ai rien à lui reprocher, je suis même content pour elle. Je la soutenais à fond, mais il y a eu une campagne injustifiée. Ses prédécesseurs aussi faisaient des erreurs et on n’en parlait pas autant." 

En attendant, l'animateur doit désormais lui trouver un remplaçant. "Tout le monde veut ce poste. Je vais recevoir des SMS de candidature toute la journée ! Je suis quasi sûr de recruter une femme", annonce-t-il. S'il n'a pas de noms en tête, Laurent Ruquier a quelques idées sur le futur profil de sa chroniqueuse : "J’aimerais bien prendre de la hauteur. Donc plutôt une philosophe qu’une journaliste. Une Michel Onfray ou Raphaël Enthoven au féminin. Je ne sais pas si ça existe !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.