Chazal, PPDA, Pujadas... Ils rendent hommage à Jean-Pierre Pernaut après l'annonce de son départ du 13h

Le journaliste arrêtera la présentation des JT de la mi-journée à la fin de l'année, après 32 ans de fidélité au poste.

Jean-Pierre Pernaut quittera le 13h de TF1 à la fin de 2020.
Jean-Pierre Pernaut quittera le 13h de TF1 à la fin de 2020. (OLIVIER LEJEUNE / MAXPPP)

Après 32 ans de présentation, Jean-Pierre Pernaut va quitter le 13h de TF1. "C'est un phénomène dans la profession par son lien avec le public", a réagi mardi 15 septembre sur franceinfo David Pujadas, journaliste sur LCI, qui exprime son "admiration, estime, affection".

Jean-Pierre Pernaut est "un phénomène parce qu'il a pressenti avant tout le monde l'intérêt des gens, pour ce qui est aujourd'hui à la mode et qui ne l'était pas à l'époque, notre patrimoine, nos cultures locales et ce qui va avec. Il y a cru depuis le début".

Il a porté ça, jamais dévié face aux caricatures.David Pujadas, journalisteà franceinfo

"Faire ce qu'on pense devoir faire, ce qu'on aime, c'est la seule recette", plaide David Pujadas. "En quelques années on a beaucoup changé le journal de 20h, on l'a réorienté, réécrit. Jean-Pierre l'a fait de façon plus spectaculaire à 13h, juge l'ancien reporter, qui ajoute que "quand il faisait une spéciale c'était carré."

"Sa générosité, ses coups de gueule"

Claire Chazal, ancienne star de TF1, avait été remerciée après plus de deux décennies aux manettes des JT du week-end de TF1. "C'est une page très importante" de la chaîne "qui se tourne", a-t-elle commenté sur franceinfo. La décision de son ancien collègue ne l'étonne pas pour autant. Elle l'explique par le "contexte".

Il avait su trouver la formule pour son journal qui rassemble encore 40% de part d'audience aujourd'hui.Claire Chazalà franceinfo

La journaliste retient de son confrère le "modèle" Jean-Pierre Pernaut. Elle a tenu à saluer la personnalité du présentateur, "quelqu'un qui a un bon sens immédiat, une générosité, une chaleur humaine", mais aussi "ses coups de gueule : on l'entendait parfois dans la rédaction le matin donner son opinion". "Il a surtout le sens de ce que pensent les Français, veut croire la journaliste, peut-être pas les Français urbains qui travaillent à Paris, mais peut-être ceux qui sont dans toute la France, qui rentrent déjeuner chez eux : il sait absolument ce qui les intéresse, les problèmes de la vie quotidienne, de santé, de consommation".

Il "a fait découvrir des campagnes qui étaient un peu oubliées", salue PPDA

Pour le journaliste Patrick Poivre d’Arvor, Jean-Pierre Pernaut "a voulu s’ancrer dans la France des régions". "Il a eu cette intuition dès le début", a-t-il assuré sur franceinfo. L’ancien présentateur du 20h, qui a lui-même quitté la chaîne privée il y a plus de 10 ans, a salué le travail de son confrère : "Il a fait découvrir des campagnes qui étaient un peu oubliées, même parfois moquées par Paris".

C’est la fin d'une époque incontestable de gens qui déjeunaient ou dînaient avec nous.Patrick Poivre d'Arvorà franceinfo

Un départ plus serein que le sien, juge Patrick Poivre d'Arvor, "parce que ce sont des choses qu'on ne vous annonce même pas, qu’on apprend dans la presse, ce n'est pas très agréable. Là, en l'occurrence, il y a une discussion, donc je trouve ça quand même plus intelligent et normal".

Pour le journaliste, ces piliers de l'information "disparaissent les uns après les autres, on arrive sur d'autres générations et sur d'autres modes de fonctionnement."