Koh-Lanta : une candidate accuse un autre participant d'agression sexuelle, le tournage annulé

Une participante du jeu Koh-Lanta accuse un autre participant d'agression sexuelle, indique vendredi la société de production du jeu, dans un communiqué. 

Denis Brogniart, l\'animateur phare de Koh-Lanta.
Denis Brogniart, l'animateur phare de Koh-Lanta. (PUGNET François / ADVENTURE LINE PRODUCTIONS DR)

Adventure Line Productions (ALP), qui produit l'émission "Koh-Lanta" diffusée sur TF1 depuis 2001, indique vendredi 11 mai par voie de communiqué qu'une participante du jeu accuse un autre participant d'agression sexuelle. Une accusation que dément le mis en cause. 

"Dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle. Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné", précise le communiqué signé par la présidente de la société, Alexia Laroche-Joubert. 

"Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué qu’il ne serait fait aucun autre commentaire", poursuit le texte. "En qualité de producteur, nous avons en revanche le devoir de constater les conséquences de cette situation sur le tournage. Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial. J’ai estimé en concertation avec les équipes sur place que les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines. C’est un choix qui s’est imposé à nous pour le bien des participants et de nos équipes", conclut le communiqué.

Le tournage de la prochaine saison annulé  

Adventure Line Productions, qui produit l'émission Koh-Lanta, avait déjà annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi l'annulation du tournage de la prochaine saison du jeu diffusé sur TF1, après "un événement survenu entre deux participants dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage de la nouvelle édition", sans plus de précision. 

Le tournage de la 23e saison avait lieu dans le Pacifique. "Les conditions nécessaires à son bon déroulement n'étant plus réunies, TF1 prend acte de cette décision qu'elle estime prudente, responsable et conforme aux valeurs de 'Koh-Lanta'", avait alors indiqué TF1, sans préciser encore la nature de l'événement en question. Une porte-parole d'ALP avait cependant affirmé qu'il n'y avait "pas de blessés". 

Contacté par franceinfo vendredi matin, l'un des avocats de la société de production s'était refusé à préciser la nature de cet événement mais indiquait qu'il avait eu lieu entre deux ressortissants français. Les deux candidats ont pris un vol retour vers la France vendredi 11 mai. La justice française est compétente même si les faits se sont passés à l'étranger avait encore détaillé l'avocat à franceinfo.

Un précédent en 2013 avec la mort d'un candidat

Ce n’est pas la première fois que le tournage d’une saison de "Koh-Lanta" est interrompu mais cela reste exceptionnel. La situation s'était produite en 2013 lorsqu’un candidat avait succombé à un arrêt cardiaque dès le premier jour du tournage. Dans tous les cas, c’est un coup dur pour TF1, l’émission "Koh-Lanta" réunit chaque vendredi soir plus de cinq millions de téléspectateurs.