Cet article date de plus de neuf ans.

Sidaction 2009 : mobilisation générale, malgré la crise

En pleine polémique née des propos contestés du pape sur le préservatif, trois jours de mobilisation à la radio et à la télévision pour récolter un maximum d’argent pour la lutte contre le Sida. Malgré la crise…
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Radio France © France Info)

Pour la 15e année consécutive, France Info, France Inter, France Bleu, un certain nombre de radios privées et onze chaînes de télévision multiplient, pendant trois jours, les programmes pour sensibiliser leurs auditeurs et téléspectateurs, et les inciter à faire un don en faveur de la lutte contre le Sida.

Les principaux animateurs vedettes ont enregistré un message sur le thème "Ensemble, poursuivons le combat. Contre le Sida, tous les dons comptent.

Au bout du fil ou derrière l’écran, plus de 4.000 bénévoles recueillent les promesses de dons depuis une trentaine de plateformes téléphoniques réparties sur l’ensemble du territoire. Quelque 350 animations sont organisées dans les régions et dans les DOM-TOM. L’an dernier, le 14e Sidaction avait permis de récolter 18 millions d’euros, dont plus d’un tiers pendant le traditionnel week-end de mobilisation. Cette année encore les chercheurs ont besoin d'argent pour continuer leurs travaux.

33 millions de séropositifs

Si "2009 est certes une année de crise, n’oublions pas qu’il y a des crises qui durent depuis trop longtemps, lance Pierre Bergé, président du Sidaction. Ainsi, en France, 28 à 30.000 personnes avaient développé le Sida fin 2007. C'est d'autant plus important qu'aujourd'hui 30 % des personnes qui arrivent à l'hôpital sont déjà malades du sida car aujourd'hui beaucoup ne passent pas un test de dépistage précoce qui aurait permis de détecter leur séropositivité avant que la maladie ne se déclenche. Cela complique le travail des médecins...

Au cours de la même année, 6.500 personnes ont découvert leur séropositivité.
Malgré la tri-thérapie, la vie quotidienne des personnes séropositives reste très difficile... C'est le cas de Fanny. Âgée de 21 ans, elle a toujours vécu avec le sida et se bat au jour le jour.

Dans le monde, quelque 33 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2007. L’Afrique sub-saharienne reste, de très loin, le premier foyer d’infection puisqu’elle concentre les deux tiers de la population mondiale infectée, et près de 90% des enfants touchés dans le monde. Ce soir, le Sidaction s’ouvre sur France 2 avec la diffusion dans Envoyé spécial d’un reportage sur le Swaziland, le pays le plus touché au monde, une petite enclave d’un peu plus d’un million d’habitants, coincée entre l’Afrique du sud et le Mozambique.

"Propos inacceptables (…) irresponsables"

Cette 15e édition du Sidaction s’ouvre également dans la foulée des propos très controversés du pape sur le préservatif : "On ne peut pas régler le problème du Sida avec la distribution de préservatifs (…) au contraire (leur) utilisation aggrave le problème", a notamment déclaré le souverain pontife, dans l’avion qui le conduisait précisément en Afrique.

Propos "inacceptables", pour le patron du Fonds mondial de lutte contre le Sida Michel Kazatchkine. Pape "irresponsable" , juge la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, tandis que le Quai d’Orsay proteste officiellement.

La communauté médicale rappelle que le préservatif est efficace à 99,9%. Et surtout que le condom reste à ce jour – en dehors de l’abstinence évidemment, et aussi longtemps que les scientifiques n’auront pas réussi à développer de vaccin – le seul moyen de prévention.

Gilles Halais avec agences

[null,null]

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.