Robert Ménard lance un site d'information gratuit

Le fondateur de Reporters sans frontières (RSF) a créé ce site avec le journaliste et écrivain Dominique Jamet.

Le fondateur et ancien secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Robert Ménard, le 8 avril 2011 à Paris.
Le fondateur et ancien secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Robert Ménard, le 8 avril 2011 à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

MEDIAS - "Boulevard Voltaire, le cercle des empêcheurs de penser en rond" : voici le nom et la devise du site gratuit d'information et de débats lancé lundi 1er octobre par les journalistes Robert Ménard et Dominique Jamet.

Le site d\'information et de débats Boulevard Voltaire a été lancé le 1er octobre 2012  par les journalistes Robert Ménard et Dominique Jamet.
Le site d'information et de débats Boulevard Voltaire a été lancé le 1er octobre 2012  par les journalistes Robert Ménard et Dominique Jamet. (WWW.BVOLTAIRE.FR)

"Deux idées président au lancement de ce site. La première est 'liberté', liberté d'expression, de ton, de parole. Le second est 'pluralisme' afin de permettre à des opinions qui ne sont pas forcément officielles et autorisées par les grands groupes de presse et les grands partis politiques de s'exprimer", a résumé à l'Agence France-Presse le journaliste et écrivain Dominique Jamet , qui précise la ligne éditoriale de son site dans un mot de bienvenue. "L'une des caractéristiques non négligeables est qu'il est fait sans le moindre argent, sans capital et sans donateur. Pour l'instant les contributions sont bénévoles", a-t-il ajouté. C'est le cas de celles des écrivains Vladimir Fédorovski et André Bercoff, éditorialistes de Boulevard Voltaire.

Une trentaine d'éditorialistes

Au total, une trentaine d'éditorialistes contribuent au site, dont les journalistes Michel Cardoze, Eric Brunet et la comédienne Manault Deva. Cette dernière est l'une des trois seules femmes qui écrivent sur le site. 

"Il est évident que le bénévolat n'est pas appelé à durer. L'objectif est que ce site ait du succès et trouve des contributeurs afin de se développer, recueillir des recettes, sans aliéner son indépendance, et atteindre peut-être l'équilibre", a indiqué Dominique Jamet. Le site espère atteindre 100 000 visiteurs uniques "dans un premier temps".