Rémy Pflimlin a déclaré mardi travailler sur une charte pour encadrer les parrainages après 20 heures

"Nous allons travailler sur une charte et en particulier supprimer peut-être un certain nombre de programmes courts pour donner une impression de plus grande fluidité", a déclaré le patron de France Télévisions, sur France Inter.Les parrainages après 20 heures rapportent 25 millions d'euros au groupe public audiovisuel.

Rémy Pflimlin - 7/07/2010
Rémy Pflimlin - 7/07/2010 (AFP / MARTIN BUREAU)

"Nous allons travailler sur une charte et en particulier supprimer peut-être un certain nombre de programmes courts pour donner une impression de plus grande fluidité", a déclaré le patron de France Télévisions, sur France Inter.

Les parrainages après 20 heures rapportent 25 millions d'euros au groupe public audiovisuel.

Il s'agira d'organiser le parrainage pour que "visuellement, il ne paraisse pas trop important".

Les chaînes privées ont réclamé la semaine dernière la suppression des parrainages sur les chaînes publiques, en échange du maintien de la publicité avant 20 heures.

Frédéric Mitterrand: "pour un encadrement"

Le ministre de la Culture et de la Communication souhaite "que le parrainage soit encadré" sur les chaînes de télévision publiques explique-t-il dans un entretien au quotidien Les Echos de mardi.

Selon le ministre, "il y a un vrai problème avec le parrainage sur les chaînes publiques après 20H00", moment à partir duquel la publicité est interdite depuis 2009. En revanche, le parrainage d'émissions par des entreprises ou marques est autorisé. "On a l'impression que la publicité en soirée est sortie par la porte mais qu'elle revient par la fenêtre", confie M. Mitterrand qui "souhaite que le parrainage soit encadré".

Le ministre de la Culture a confirmé vendredi un "moratoire" de deux ans, jusqu'en 2014, pour la suppression totale de la publicité sur France Télévisions, initialement prévue pour fin 2011. Cela "va permettre à France Télévisions de raffermir ses comptes sans affecter les budgets de l'Etat", explique Frédéric Mitterrand. Il assure toutefois que "la loi sur l'audiovisuel de 2009", qui prévoit la suppression de toute publicité sur les chaînes publiques, "s'appliquera".

La loi a mis fin en janvier 2009 à la publicité après 20h00 sur les chaînes de l'opérateur public et un rapport d'étape devait être établi pour déterminer s'il était possible de supprimer les écrans publicitaires diffusés dans la journée, entre 06h00 et 20h00.