Photos volées de Kate Middleton : trois mises en examen

Le groupe Mondadori France et le quotidien La Provence sont dans le viseur pour "atteinte à la vie privée".

Le magazine Closer avait publié des photos de Kate Middleton, seins, nus, en septembre 2012.
Le magazine Closer avait publié des photos de Kate Middleton, seins, nus, en septembre 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Mondadori France, éditeur du magazine Closer, et La Provence, n'auraient peut-être pas dû publier ces photos de la princesse. Deux personnes ont été mises en examen début avril, et une troisième cette semaine, pour la publication, en septembre 2012, de photos volées de Kate Middleton, annonce l'AFP, mercredi 24 avril.

Le représentant légal de Mondadori France, Ernesto Mauri, est mis en examen pour "atteinte à la vie privée", pour avoir fait paraître des clichés topless de la duchesse de Cambridge. Des juges d'instruction de Nanterre poursuivent leurs investigations pour identifier l'auteur des dits clichés.

La photographe de La Provence est aussi mise en examen pour "atteinte à la vie privée", mais pour une série de photos de Kate Middleton en maillot de bain, publiées dans le quotidien régional. Le journal La Provence, "soutient sa journaliste dans l'épreuve judiciaire qu'elle traverse aujourd'hui", a fait savoir le journal, qui ajoute que son directeur général délégué, Marc Auburtin, a "lui aussi été mis en examen cette semaine (..) pour avoir porté à la connaissance du public la photographie prise par sa journaliste".