Cet article date de plus de huit ans.

Natalie Nougayrède, première femme à la tête du Monde

La journaliste Natalie Nougayrède a été élue à la tête du Monde. Elle succède à Erik Izraelewicz décédé en novembre dernier. Sa candidature a été approuvée par 79,4% des suffrages exprimés par la Société des rédacteurs du Monde.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une première. Une femme a été élue à la tête du Monde.
À 46 ans, Natalie Nougayrède prend les rênes du quotidien du soir. Sa
candidature a obtenu 79,4% des voix des membres de la Société des rédacteurs du
Monde (SRM).

Cette journaliste réputée avait été choisie par les
actionnaires du journal, Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, parmi
quatre candidats internes. Elle devait ensuite être adoubée par plus de 60% des
suffrages des 450 membres de  la SRM. Elle
va remplacer Erik Izraelewicz décédé brutalement en novembre 2012.

Prix Albert Londres en 2005

Natalie Nougayrède a débuté dans le journal en 1996. Elle
est correspondante en Ukraine puis à Moscou. Elle rejoint ensuite la rédaction
parisienne au service étranger. Elle a été lauréate du prix Albert-Londres en
2005.

Ses partisans soulignent sa droiture, sa hauteur de vue, sa
fidélité en amitié. Ses détracteurs lui reprochent son manque de charisme et le
fait qu'elle n'a jamais occupé de fonctions hiérarchiques.

Intransigeante, elle avait notamment été déclarée persona
non grata au Quai d'Orsay pour des informations ayant déplu à Bernard Kouchner,
alors ministre des Affaires étrangères. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.