Cet article date de plus de cinq ans.

Le groupe Canal+ confirme l'arrivée de Morandini sur i-Télé, sans le mettre à l'antenne dans l'immédiat

L'animateur est dans la tourmente depuis la publication, mi-juillet, d'une enquête des "Inrocks". Dans ces articles, de jeunes comédiens racontaient les conditions d'un casting scabreux organisé pour une websérie produite par Jean-Marc Morandini.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'animateur Jean-Marc Morandini tient une conférence de presse à Paris, le 19 juillet 2016. (MAXPPP)

Jean-Marc Morandini ne fera pas sa rentrée sur i-Télé. En tout cas pas dans l'immédiat. Le groupe Canal+ confirme, jeudi 25 août, l'arrivée de l'animateur visé par deux enquêtes préliminaires sur sa chaîne d'information, mais à une date qui reste encore à déterminer.

"Pour lui permettre de préparer sa défense, i-Télé et Jean-Marc Morandini détermineront à quelle date débutera son émission, indique le communiqué du groupe. En cas de condamnation, Jean-Marc Morandini et i-Télé ont d'ores et déjà prévu qu'il quitterait le groupe sans indemnité."

Deux enquêtes préliminaires ouvertes

Jean-Marc Morandini devait animer à la rentrée une émission entre 18 et 19 heures sur i-Télé, "CNews". C'est finalement la journaliste Amandine Bégot qui récupère cette tranche à partir du 5 septembre, selon le site web Les Jours (article réservé aux abonnés).

L'animateur est dans la tourmente depuis la publication mi-juillet d'une enquête des Inrocks. Dans ces articles, de jeunes comédiens racontaient les conditions d'un casting scabreux organisé pour une websérie produite par Jean-Marc Morandini. Le parquet de Paris a ouvert deux enquêtes préliminaires : la première pour "corruption de mineur", la seconde pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé" à la suite des plaintes de cinq comédiens majeurs.

Déjà en retrait de l'antenne d'Europe 1

Figure d'Europe 1, Jean-Marc Morandini a été provisoirement mis en retrait de l'antenne, "d'un commun accord" entre la radio et l'animateur, "afin qu'il soit libre de ses propos" et "afin de préserver la sérénité de la rentrée de la station". Il continue en revanche d'apparaître sur NRJ12, où il anime notamment "Crimes", une émission consacrée aux faits divers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean-Marc Morandini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.