Harcèlement sexuel et travail dissimulé : un deuxième juge désigné pour enquêter sur Jean-Marc Morandini

Cinq comédiens d'une web-série produite par l'animateur avaient porté plainte en mars dernier avec constitution de partie civile. Un premier juge avait déjà été saisi pour enquêter sur deux de ces plaintes.

Jean-marc Morandini toujours poursuivi pour \"harcèlement sexuel\" et \"travail dissimulé\".
Jean-marc Morandini toujours poursuivi pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé". (NICOLAS KOVARIK / MAXPPP)

Un deuxième juge d'instruction a été désigné fin juillet pour enquêter sur des soupçons de "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé" visant Jean-Marc Morandini dans l'affaire des castings dénudés, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien. Elle répond aux plaintes déposées en mars avec constitution de parties civiles par trois comédiens de la web-série Les Faucons, produite par l'animateur.

Une première enquête avait été classée sans suite

Un juge avait été désigné en mars pour enquêter sur deux des plaintes. Les trois autres n'avaient pas été ouvertes tout de suite pour des questions de procédure. Un réquisitoire introductif du parquet en date du 23 juillet 2018 a permis la désignation d'un second magistrat, confirme la source judiciaire de franceinfo.

Les cinq comédiens avaient déjà porté plainte en juillet 2016 contre l'animateur pour "harcèlement sexuel". Mais la première enquête avait été classée sans suite en janvier 2017.

Dans cette affaire, Jean-Marc Morandini est soupçonné d'avoir poussé, fin 2015, de jeunes acteurs amateurs à s'exhiber nus et à tourner des scènes de masturbation dans le cadre de sa web-série.