Médias : les journalistes d’Europe 1 veulent garder leur indépendance

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Médias : les journalistes d’Europe 1 veulent garder leur indépendance
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Invité sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mercredi 23 juin, Matthieu Bock, grand reporter à Europe 1 et vice-président de la société des rédacteurs de cette radio, revient sur la grève qui a eu lieu. Il souhaite conserver son indépendance à l’avenir.

De nombreux journalistes d’Europe 1 se sont mis en grève pendant plusieurs jours après la mise à pied d’un salarié et craignant les rapprochements avec la chaîne d’information en continu CNews. Grand reporter à Europe 1 et vice-président de la société des rédacteurs de cette radio, Matthieu Bock rapporte que la direction de la station lui dit "qu’on va se battre pour garder notre indépendance. On a du mal à y croire parce que Vincent Bolloré, c’est pas quelqu’un qui s’embête avec des subtilités. Il veut mettre la main sur Europe 1, il mettra la main sur Europe 1 à sa manière."

La liberté d’expression en danger ?

Professeur émérite en Sciences de l’information à La Sorbonne Nouvelle, François Jost affirme être inquiet à cause de "ce qui s’est passé à Europe 1 : une humoriste à qui on demande de reprendre son texte parce qu’elle cite monsieur (Eric) Zemmour. Vincent Bolloré l’avait déjà fait pour le journaliste monsieur (Sébastien) Thoen qui avait fait de l’humour sur Pascal Praud, sur quelqu’un du groupe. Ça va très loin. On dit dans ‘notre époque on ne peut plus rire de tout etc…’, mais si on en est au point qu’on censure finalement des gens qui plaisantent avec le groupe, c’est très ennuyeux", s’inquiète-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.