Mathieu Gallet, PDG de Radio France : "Je n'ai pas songé à démissionner"

Au 15ème jour de grève à Radio France, Mathieu Gallet a donné une interview à France Info ce jeudi soir. Le PDG de Radio France a écarté l'idée de quitter son fauteuil et donné quelques axes de son plan stratégique pour l'entreprise publique.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Ce qui nous importe aujourd'hui c'est d'avoir une feuille de route pour les cinq prochaines années" .  Sur France Info, quelques heures après avoir rencontré Fleur Pellerin, la ministre de la Communication, Mathieu Gallet, le PDG de Radio France a expliqué qu'il présenterait son plan stratégique pour l'entreprise publique mercredi prochain (8 avril) en Comité Central d'Entreprise. Pas maintenant, pas tout de suite pour répondre aux inquiétudes des grévistes.  "Parce que le projet c'est aussi celui de l'actionnaire et tant qu'il n'est pas approuvé, validé par l'actionnaire" précise Mathieu Gallet. Et il ajoute qu' "on a perdu le fil et le fond du sujet qui est l'avenir de Radio France. On a été détournés par cette espèce de chasse à l'homme dont je suis l'objet depuis trois semaines." 

Mathieu Gallet est également revenu sur le projet de plan social qui pourrait entrainer la suppression de 200 à 300 postes. Un plan de départs des séniors ouverts à tous " lié à notre objectif de retourner à l'équilibre d'exploitation". Et il ajoute : " On a des économies à faire sur les frais de diffusion, on a aussi des ressources qu'on pourrait développer comme la publicité." Dans son rapport rendu public mercredi, la Cour des comptes préconise une  fusion des rédactions de France Inter, France Info et France Culture. "Ce n'est pas ma vision du pluralisme et de la complémentarité des chaînes (...) Je souhaite qu'il y ait aujourd'hui sept chaînes complémentaires qui ne soient pas concurrentes" répond le PDG de Radio France. Autre piste d'économie envisagée par le PDG de Radio France, la fusion des deux orchestres de Radio France. "Elle n'est pas exclue. La question se pose."  

Pas question de démissionner 

Même s'il doit faire face à la fronde de certains personnels de Radio France en grève depuis 15 jours, le PDG de Radio France "ne se sent pas sur un siège éjectable". "Je n'ai pas du tout songé à démissionner, je reste déterminé sur mon projet" précise le patron de l'entreprise publique.  Et il ajoute que les informations du Canard Enchaîné qui le soupçonne de ne pas avoir respect les règles de marchés publics et de ne pas avoir procédé à un appel d'offres pour s'attacher les services d'un expert en communication.  "Ces informations sont fausses" indique Mathieu Gallet. Il va d'ailleurs attaquer l'hebdomadaire satyrique en diffamation. 

"Ce qui nous importe aujourd'hui c'est d'avoir une feuille de route pour les cinq prochaines années" Mathieu Gallet, le PDG de Radio France au micro de Jérôme Jadot
--'--
--'--