Cet article date de plus de neuf ans.

Les réactions du monde télévisé

Après l’annonce de la disparition de Jacques Martin, les réactions se succèdent pour saluer « un homme de tous les talents ». Le comédien, chanteur, producteur et animateur télé est décédé ce matin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France ©INA/France 2)

« Sous vos applaudissements », « à la pêche aux moules », « comment tu t’appelles ? », elles sont nombreuses les petites phrases ou chansons qui défilent dans nos têtes à l’évocation du seul nom de Jacques Martin. Le comédien, chanteur, homme de télé avait réussi à rentrer dans la vie de plusieurs générations. Il était devenu avec la messe du dimanche, le tonton que l’on recevait inévitablement au moment du repas dominical, et qui continuait de raconter ses histoires tout au long de l’après midi.

C’est ainsi qu’avec l’annonce de sa mort, il suffit de faire dérouler nos souvenirs de ces dimanches des années 70, 80 pour faire revivre cet artiste complet.

Jacques Martin, l’homme des dimanches du rire. Durant tellement d’années, il était présent à la mi-journée pour chatouiller, titiller, moquer et donner une vision drôle du monde. Le nom des émissions avait beau changer, l’humour restait. « Bon dimanche », « la Lorgnette », « le petit rapporteur », quel que soit le titre du programme, il distillait son ironie de chansonnier. Et il réussissait d’autant mieux qu’il s’avait s’entourer des meilleurs.

Jacques Martin, l’homme des dimanches de la tendresse. Combien d’enfants ont chanté dans ce fameux théâtre de l’Empire. Ces enfants anonymes ou graines de stars comme Vanessa Paradis dont on connaît la carrière. Qui n’a pas souri lorsque l’un de ces petits bouts de chou dégainait l’une de ces répliques que seuls les enfants sont capables de sortir quelque soit la situation.

Jacques Martin, l’homme des dimanches de la chanson. Si les plus jeunes s’éloignaient du poste de télévision lorsqu’il se mettait à chanter dans ses émissions aux couleurs «Thé dansant», il pouvait compter sur la présence des plus vieux qui fredonnaient depuis leurs fauteuils les airs les plus populaires.

Jacques Martin était père de huit enfants, nés de quatre unions différentes. Il avait épousé en 1984 Cécilia Ciganer-Albeniz, future
Cécilia Sarkozy, avec laquelle il a eu deux filles, Judith et
Jeanne-Marie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.