Cet article date de plus de huit ans.

Les médias belges publieront les estimations du second tour avant 20 h

Le quotidien "Le Soir" et la radio-télévision publique francophone RTBF l'ont annoncé mardi, malgré l'enquête ouverte à Paris. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans un bureau de vote à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 22 avril 2012.  (GERARD JULIEN / AFP)

On prend les mêmes et on recommence. Des médias belges ont annoncé mardi 24 avril à l'AFP qu'ils diffuseraient avant 20 heures des estimations du résultat du second tour de la présidentielle en France le 6 mai.

La décision a été prise par le quotidien Le Soir et la radio-télévision publique francophone RTBF, les deux médias belges qui seraient visés par une enquête préliminaire du parquet de Paris à la suite de la diffusion d'estimations avant 20 heures le soir du premier tour, le 22 avril.

"Ce n'est pas une juridiction étrangère qui va décider de notre ligne éditoriale. Nous allons appliquer le même dispositif" le 6 mai, a expliqué mardi Christian Dauriac, chef des rédactions télé de la RTBF, en précisant ne pas avoir reçu de notification officielle des autorités judicaires françaises.

Records d'audience

Les deux médias ont battu des records d'audience dimanche. Le site de la RTBF a accueilli plus de 1,3 million de visiteurs uniques et celui du Soir a battu son record absolu de fréquentation, avec 587 748 visiteurs uniques, dont 85% de Français.

"On aurait pu atteindre 1,5 million de visiteurs si le site n'avait pas saturé", a indiqué Philippe Laloux, responsable du site Le Soir.be, en précisant que les serveurs seraient renforcés pour le 6 mai. "Ce serait un non-sens journalistique de ne pas donner des informations disponibles à notre public prioritaire, le lecteur belge francophone, qui se passionne pour les élections françaises", a expliqué Jurek Kuczkiewicz, son rédacteur en chef adjoint.

Le gouvernement a refusé lundi la recommandation de la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle (CNCCEP) de fermer tous les bureaux de vote à 20 heures pour le second tour. Argument du ministère de l'Intérieur : "On ne change pas les règles du jeu entre deux tours d'une même élection."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.