Cet article date de plus de sept ans.

"Le Nouvel Obs" s'excuse après la publication d'une campagne contre la recherche sur l'embryon

Le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire de gauche, Renaud Dély, a déclaré sur Twitter que la publicité "n'aurait jamais dû être publiée dans les pages du journal."

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La publicité de la fondation Jérôme Lejeune dans les pages du "Nouvel Observateur", le 10 décembre 2012. (FRANCETV INFO)

MEDIAS – Une campagne contre la recherche sur l'embryon dans les pages du Nouvel Observateur, hebdomadaire à la ligne de gauche assumée, a ému ses lecteurs : Renaud Dély, directeur de la rédaction, leur a présenté ses excuses dimanche 9 décembre au soir.

La publicité en cause, figurant en fin du supplément télévision et cinéma, est financée par la fondation Jérôme Lejeune. Si cette fondation soutient essentiellement la recherche concernant les maladies génétiques entraînant des retards mentaux, comme la trisomie 21, elle est aussi connue pour sa proximité avec l'église catholique et son opposition à l'avortement. Elle explique, sur son site internet, qu'elle défend "la vie des personnes handicapées dès la conception".

La campagne intitulée "Vous trouvez ça normal ?", dont une image a été imprimée dans Le Nouvel Observateur, reprend d'ailleurs l'iconographie utilisée par les anti-avortement en mettant en avant la photo d'un foetus, mise en parallèle avec celle d'une baleine avec la légende suivante : "On arme des bateaux pour défendre les baleines alors qu'on laisse l'embryon sans défense."

Il s'agit "d'une erreur déplorable"

Dimanche soir, Renaud Dély a reconnu sur Twitter "une erreur déplorable", affirmant que la publicité n'aurait "pas dû être publiée"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.