Cet article date de plus de dix ans.

Le groupe de presse suisse Ringier, qui vient de renoncer à une offre de reprise du Monde, serait attentif au "Parisien"

C'est ce qu'affirmait mercredi Le Figaro alors que le groupe Amaury, a mandaté la banque Rothschild et Cie pour trouver un partenaire au Parisien et à Aujourd'hui en France.Amaury a confirmé qu'un "adossement partiel" du Parisien faisait partie du prérimètre à l'étude mais aucune décision n'est prise à ce jour"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

C'est ce qu'affirmait mercredi Le Figaro alors que le groupe Amaury, a mandaté la banque Rothschild et Cie pour trouver un partenaire au Parisien et à Aujourd'hui en France.

Amaury a confirmé qu'un "adossement partiel" du Parisien faisait partie du prérimètre à l'étude mais aucune décision n'est prise à ce jour"

Le groupe Amaury, qui souhaite se recentrer sur le sport, est déjà propriétaire du quotidien sportif L'Equipe et d'ASO qui organise le Tour de France.

Il y a quelques semaines, des rumeurs faisaient état d'une cession possible de l'ensemble du groupe. Les noms des groupes Bolloré et Lagardère avaient alors circulé comme possibles repreneurs. Lagardère détient 25% du groupe Amaury et Amaury les 75% restants.

Le groupe familial affirme que les deux quotidiens sont à l'équilibre depuis deux ans, malgré un tassement des ventes et un recul des recettes publicitaires.

Fin avril, Arnaud Lagardère, gérant-commandité du groupe éponyme, avait déclaré être "acheteur de tout ou partie" du groupe Amaury. Il avait précisé: "Si la famille (Amaury) ne le souhaite pas, on le respectera et donc on sortira".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.